Connexion haut débit : Le réseau Djoliba se déploie en Afrique de l’ouest

L’accès à internet en Afrique sans disparité reste un défi à relever. Dans l’ouest du continent, un projet a vu le jour. Mis sur pied par le groupe Orange, le Projet Djoliba réseau haut débit de fibre optique  va s’étendre sur huit pays avec pour objectif de faciliter l’accès à internet.

 

Djoliba qui tire son nom du troisième plus long fleuve d’Afrique, le fleuve Niger, a été présenté ce mardi 10 novembre lors d’une conférence de presse virtuelle du groupe Orange comme le premier réseau « très haut débit » de fibre optique en Afrique de l’ouest.

Avec 4300 kilomètres de fibre, le projet qui va prendre en compte les besoins de 150 millions d’utilisateurs, va s’étendre sur huit (08) pays de la sous-région parmi lesquels le Sénégal, le Mali, le Burkina faso, la Côte d’Ivoire, le Niger, le Libéria.

L’utilisation de cette technologie qui va nécessiter une infrastructure lourde et une main d’œuvre qualifiée s’appuie sur les compétences locales pour consolider l’écosystème numérique de cette partie du continent. Les liaisons point – point sécurisées et 150 sites techniques répartis à travers les huit pays que traverse le projet, vont être assurés en maintenance par une équipe de techniciens à Dakar au Sénégal.

L’existence des disparités entre les zones urbaines et rurales en termes de connexion internet en Afrique de l’ouest va être palier avec cette nouvelle technologie. Ce réseau qui se positionne comme le premier réseau transfrontalier avec garantie haut débit prévoit d’améliorer l’accès au service digital à l’instar de l’e-santé, la e-éducation davantage expérimentées avec la crise sanitaire liée au coronavirus depuis décembre 2019 en Afrique. En apportant une valeur ajoutée à la connexion internet, le projet innove aussi avec des data center en Afrique de l’ouest.

Source : Journal du Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.