Confidentiel – Bonne gouvernance : Là où le bât blesse

Les plus grandes malversations financières dans notre pays sont certes liées aux  passations des marchés publics. Mais, de là à dire qu’il faille passer à de régulières  relectures du Code des marchés publics, il y a un grand pas  que l’on ne doit pas franchir.  Le ver est plutôt dans le fruit de nombres de DFM et autres comptables publics de moralité douteuse.

Centre National de la recherche Scientifique et Technologique (CNRST)

Une structure mal gérée

Au Centre Nationale de la Recherche Scientifique et Technologique (CNRST), rien ne bougerait. L’inadéquation entre le profil des postes prévus dans le projet de cadre organique et celui du personnel en place, l’insuffisance de ressources finances financières, l’inexistence de mécanismes de suivi-évaluation des projets, l’inexistence de plan de formation et de perfectionnement annuel  du personnel en seraient les causes.

Fonction Publique

L’autre face du pillage

L’Etat malien paye plusieurs millions de FCFA pour la dotation en carburant des cadres de l’administration. Ces tickets d’essence, malheureusement font l’objet d’une spéculation à outrance. Ils sont revendus dans les stations d’essence.

 

 

Source:  Le 26 Mars

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *