Conférence annuelle du Groupe régional Africain de l’UIM au Mali : Les activités préparatoires lancées par le ministre de la justice

Le Ministre de la Justice et des droits de l’homme, Garde des sceaux, Mamoudou Kassogué, a lancé le 08 novembre 2022 au siège du Syndicat automne de la magistrature (SAM), les activités préparatoires de la Conférence annuelle statutaire du Groupe Régional Africain de l’Union Internationale des Magistrats (UIM), prévue du 4 au 11 février 2023 à Bamako.

 

Cette conférence, selon le Garde des sceaux, est avant tout, un challenge qui met en première ligne les magistrats, au-delà de toute appartenance syndicale et de toute fonction exercée au sein ou en dehors de la justice. « Le Ministère de la Justice et des Droits de l’Homme a pris toute la mesure de ce grand événement que nous devons organiser dans les meilleures conditions possibles pour l’honneur de notre pays. Le 17 août 2022, une communication verbale a été adressée au Conseil des Ministres, à travers laquelle le gouvernement a été informé de la tenue de cette conférence dans notre pays, tout en attirant l’attention sur les enjeux pour notre pays et sur la nécessité de mobiliser tous les acteurs concernés avec l’accompagnement et le soutien du gouvernement. Une autre communication verbale interviendra, ultérieurement, pour donner plus de précisions sur les attentes du département dans le cadre de l’accompagnement du gouvernement », a-t-il laissé entendre.

Le ministre de la justice a souligné que l’apport du gouvernement est un accompagnement et un soutien à la commission d’organisation. « L’essentiel des tâches nous revient en tant que magistrats, quelque que soit l’appartenance syndicale », a-t-il souligné. Une contribution, aussi modeste soit-elle, de chaque magistrat, est une idée fortement soutenable, compte tenu de l’importance de l’évènement, de l’immensité du budget prévisionnel et des enjeux qu’il représente pour la magistrature et pour le pays. L’ancien responsable syndical a remis au président du SAM un chèque d’un million (1.000.000) de francs CFA en guise de contribution personnelle à l’organisation de cette importante conférence. « Je suis convaincu qu’avec l’union sacrée de tous, le défi de l’organisation de cette conférence sera relevé, pour le rayonnement de la magistrature malienne et pour l’honneur de notre pays », a conclu le ministre Kassogué.

Le Président de la commission préparatoire, Djibrilla Maïga déclare : « Nous attendons une masse importante de délégués. Le thème principal est : La protection des droits de l’homme en période de crise ».

Pour le Président du SAM, Bourama Konaté, l’équipe d’organisation travaille à accueillir les hôtes dans les meilleures conditions. Il a sollicité le soutien de tous, pour la réussite de l’événement.

C Doumbia

Source : Le Challenger

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.