Concours d’entrée à la fonction publique : Le SY.ME.MA déplore le nombre « insignifiant » du personnel de santé

Après la publication, le 31 décembre 2021, de l’ouverture des concours directs de recrutement dans la fonction publique de l’Etat, le Syndicat des Médecins du Mali (SY.ME.MA), réagit. Dans un communiqué publié le lundi 3 janvier 2022, il a déploré le nombre « insignifiant » de personnel de santé lors ce concours après 3 ans sans recrutement.

« Après 3 ans sans recrutement, la fonction publique veut recruter seulement 18 médecins généralistes, 2 Odonto-Stomatologues, 3 pharmaciens et 31 médecins spécialistes, toutes spécialités confondues » déplore le SY.ME.MA, suite au communiqué N°00017/MTPPDS-SG-CNCFP du ministère du Travail, de la Fonction Publique et du Dialogue Social annonçant l’ouverture d’un Concours direct de recrutement dans la fonction publique de l’état. Pour ce syndicat de médecins le nombre de personnels de santé est très « faible », sinon « insignifiant » devant la disponibilité de médecins, le besoin élevé auprès de la population et les recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). En effet, rappelle-t-il que l’OMS fixe à 23 professionnels de Santé sur 10.000 habitants. Mais au Mali, ce taux est seulement de 5 médecins sur 10.000 habitants selon le SLIS 2019, version du 17 janvier 2021. Un déficit énorme auquel, le SYMEMA invite les plus hautes autorités de la transition à veiller scrupuleusement afin de réduire la fracture d’accès de la population malienne aux soins de santé de qualité. Le Syndicat des Médecins (SYMEMA) estime d’ailleurs que devant ce besoin crucial de médecins, le recrutement des médecins ne devrait être soumis à aucun concours à l’instar du doctorat dans les autres secteurs de métier au Mali et dans la plupart des pays l’espace UEMOA. Il a rappelé que les professionnels de la santé passent de 8 à 14 ans d’études post baccalauréat pour obtenir le doctorat en médecine générale (Diplôme d’état), le Diplôme d’Étude Spécialisée (DES).

Issa Djiguiba

Source: LE PAYS

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.