Compteur prépayé Issago : PRATIQUE SAUF POUR LE RECHARGEMENT

 

Compteur isago prépayé energie edm electrique

EDM assure que ce problème ne sera plus qu’un mauvais souvenir sous peu. De nouvelles cartes prépayées sont annoncées et des numéros de téléphone sont déjà disponibles pour s’approvisionner en dehors des heures de service

La satisfaction de la clientèle reste, dans notre pays, le talon d’Achille de nombre de fournisseurs de service parmi lesquels ceux du secteur de l’énergie pourtant vital dans la vie socio-économique. Pendant longtemps, les délestages et les coupures intempestives d’électricité étaient le quotidien des abonnés d’Énergie du Mali (EDM) s.a. Sans compter que les clients du principal fournisseur d’énergie avaient beaucoup de mal à payer leurs factures. Les files d’attente s’étirant par moments devant ses guichets.

Ce (presque) calvaire des usagers n’a pas laissé EDM s.a indifférente. L’entreprise s’est investie dans la recherche de solutions à tous ces problèmes récurrents. Ainsi, les délestages ont notablement diminué. L’électricité est disponible aujourd’hui de façon presque continue grâce à l’installation de nouvelles centrales thermiques et à la promotion de l’énergie solaire et hybride en passant par la politique d’interconnexion avec les pays voisins.

L’amélioration du paiement factures s’avérait une impérieuse nécessité. La solution appliquée par EDM s.a a permis d’assurer la disponibilité de l’énergie dans des endroits où les demandes de branchement non satisfaites s’accumulaient. Cette solution a un nom : le compteur Issago.

Innovation majeure de l’offre de service d’EDM, il permet aux clients de maîtriser leur consommation et d’éviter les longues files devant les guichets de paiement des factures.

Issago est un compteur prépayé qui permet à l’usager de payer à l’avance la consommation désirée et ceci sans se déplacer. Avec un téléphone portable, le client peut acheter le crédit de consommation d’électricité de son choix en utilisant le service de Orange Money. Ce client utilise donc l’électricité qu’il a déjà payée et échappe à l’angoisse des factures en retard ou impayées. Du coup, la relation entre la clientèle et EDM s’est apaisée.

Mais pour les clients qui se procuraient leurs crédits de consommation au guichet, les difficultés ont ressurgi et les longues files ont refait leur apparition. Plusieurs facteurs expliquent le retour des embouteillages, à commencer par les caprices du réseau de connexion. A EDM, on indexe les fournisseurs d’accès en évoquant les banques dont les guichets automatiques sont très souvent hors de service du fait d’un problème de réseau. Avec l’installation de la fibre optique, assure-t-on, ce problème appartiendra au passé.

Mais avant l’entrée en service de la fibre, Énergie du Mali a imaginé un palliatif. En plus du service de vente au guichet pendant la journée, elle a mis en service une soixantaine de numéros de téléphone grâce auxquels les clients peuvent approvisionner leurs compteurs durant et après les heures de service en envoyant par Orange Money le montant de leur échange. Ces numéros ont été publiés dans la presse et sont affichés dans tous les points de vente mais curieusement ils sont peu sollicités. « Le fait est que les gens sont habitués à se rendre aux guichets », regrette Thiona Mathieu Koné, le directeur de la communication d’EDM. Des clients nous ont cependant assuré que ces numéros ne répondent pas toujours aux appels.

RUEE DES FINS DE MOIS. Thiona Mathieu Koné annonce que les cartes prépayées annoncées seront disponibles courant 2016 après le lancement d’un appel à propositions. Ces cartes fonctionneront comme les recharges de téléphone. Mais avant leur mise en circulation, l’entreprise entend sécuriser le système en installant des garde-fous.

Des clients interrogés assurent que si vous rechargez durant la première semaine du mois, vous bénéficiez de plus d’unités de consommation que si vous le faites au milieu du mois. Voilà pourquoi l’affluence est forte devant les guichets les fins de mois.

Ce constat de la clientèle n’est pas tout à fait faux, explique Malik A. Diallo du service communication de la société car, rappelle-t-il, la facturation est faite par tranches évolutives. Compte tenu du tarif social accordé par la Commission de régulation de l’eau et de l’énergie (CREE) aux ménages à faibles revenus qui ne consomment pas plus de 50 kwh par mois, le kwh coûte moins cher au début du mois. Plus vous consommez, plus le tarif s’élève. Durant les premières semaines du mois, c’est la tranche la plus faible qui s’applique. Si vous vous réapprovisionnez dans les derniers jours du mois, le système considère que vous avez une consommation élevée et vous facture en conséquence.

D’autres clients assurent que des taxes supplémentaires leur sont appliquées lorsqu’ils rechargent alors même que leur compteur contient encore du crédit. A EDM, on dément toute taxe abusive mais on rappelle qu’Issago ou non, la taxation est mensuelle. Même si vous prenez un crédit couvrant votre consommation de deux à trois mois, vous êtes redevables, chaque mois, de la taxe que la société doit recouvrer. A supposer que vous passiez 6 mois sans recharger, lorsque vous reviendrez pour votre prochain rechargement, les taxes seront déduites car, précise Malick Diallo, les taxes appartiennent à l’Etat qui les réclame chaque mois. A contrario, si vous rechargez plusieurs fois dans le mois, vous ne serez taxés qu’une seule fois.

La société Énergie du Mali, sous la houlette du nouveau directeur général Mahamadou Guindo, entend remédier à tous les dysfonctionnements qui empêchent les clients de profiter pleinement des innovations du système prépayé. C’est ainsi que la société a déjà recruté de jeunes spécialistes des technologies de l’information qui ont la charge de trouver des solutions aux problèmes et de proposer des innovations.

Le confort de la clientèle figure dans les recommandations du dernier conseil d’administration d’EDM qui a invité l’entreprise au respect des contraintes du service. Celle-ci envisage ainsi de poursuivre cette année sa politique de couverture du territoire. En plus du branchement très prochain des localités de Bla, Ténenkou ou encore Siby, elle prévoit de raccorder des localités du nord en dépit du contexte d’insécurité persistant.

L’une des préoccupations majeures d’EDM est la gestion de la période de la chaleur dite « de pointe » dans les grands centres urbains qui va de mars à fin juillet. Les dispositions de l’année dernière qui ont permis de diminuer les délestages, seront renforcées cette année avec le respect strict des délais de maintenance et de révision des installations. EDM s.a en appelle néanmoins à l’implication de ses clients par un refus du gaspillage et une utilisation efficiente de l’électricité.

L. ALMOULOUD

 

Source :Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *