Compétition de plans d’affaires : C’est parti pour la formation de 200 jeunes candidats

Le dispositif de renforcement des capacités de 200 jeunes diplômés candidats à la compétition de Plans d’Affaires organisé dans le cadre du Projet de Développement des Compétences et Emploi des Jeunes (PROVEJ), a été lancé le mardi 31 janvier 2017, au Grand hôtel de Bamako. C’était sous la présidence des ministres de l’emploi et de la formation professionnelle et de la promotion de l’investissement et du secteur privé.

mahamane-baby-ministre-emploi-formation-professionnelle-conference-reunion-ibrahim-ag-nock-directeur-anpe

Plusieurs secteurs d’activités participeront à cette compétition de plans d’affaires à savoir l’agro-alimentaire, les BTP, les mines, la technologie de l’information et de la communication etc.

Ainsi, la formation des 200 jeunes candidats constitués de 135 garçons et 65 filles venant d’horizon divers pour la compétition de plans d’affaires, s’étendra sur deux semaines et coûtera environ 300. 000.000 FCFA.

le coordinateur du PROCEJ, Drissa Ballo  a déclaré que la compétition du plans d’affaires est un dispositif qu’ils ont choisi délibérément pour permettre à beaucoup plus de jeunes talents maliens à accéder à des stratégies mise en place par le gouvernement dans le cadre de la création de leurs entreprises. Selon lui, la compétition du plans d’affaires vise essentiellement à promouvoir la culture de l’entreprenariat, d’encourager ceux qui ont des idées d’affaires de passer à l’action et aussi de financer.

La porte parole des candidats, Janette Dakuo a souligné que ce projet constitue une opportunité pour les jeunes qui sont ou aspirent être entrepreneurs. En ce sens, elle dira que cette compétition permettra de mieux structurer leurs plans d’affaires dans une dynamique de durabilité et d’innovation afin de participer au développement socio-économique et culturel du pays. Aussi, de leur permettre d’avoir du financement permettant la création d’emplois et de richesses.

Au dire du ministre de la promotion de l’investissement et du secteur privé, Koninba Sidibé l’emploi des jeunes est une préoccupation pour le gouvernement du Mali. Plus loin, il a expliqué qu’il s’agit d’aider les jeunes à créer des PME ou à développer celles qui existent déjà. Tout en ajoutant que le projet va aider les jeunes à surmonter les difficultés qu’ils rencontrent lors de la création d’entreprises.

Pour le ministre de l’emploi et de la formation professionnelle, Mahamane Baby, ce projet s’inscrit en droite ligne des actions mises en œuvre par le gouvernement pour matérialiser l’engagement du Président de République, à apporter une solution au problème de chômage et, plus particulièrement, au chômage des jeunes maliens. Selon le ministre, cette vision du Président de la République vise à renforcer l’employabilité des jeunes et à mettre en place des opportunités d’acquisitions de qualifications professionnelles, tout en favorisant la création d’emploi par la promotion de l’entreprenariat jeune et le renforcement des PME existantes.

Ousmane Baba Dramé

Source: Le Républicain

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.