Commune rurale de Pelengana : Une assemblée populaire pour le suivi citoyen de la gestion communale

La Commune rurale de Pelengana vient d’organiser une assemblée populaire sur le suivi citoyen de la gestion communale. Cette assemblée qui a regroupe plus de 200 leaders jeunes et femmes a été initie par le consortium Enda -Mali et Case Sahel sur financement de l’ambassade des Pays Bas. Par cette assemblée populaire, il s’agit de réaliser le projet de développement d’un environnement favorable à la participation citoyenne des femmes et jeunes au niveau de la commune de Pelengana.

Le vendredi dernier la cour de la mairie de Pelengana refusait de leaders femmes et jeunes pour l’assemblée populaire sur le suivi citoyen de la gestion communale initiée par le consortium Enda -Mali et Case Sahel.

Le chef de village de Pelengana, M. Sory Ibrahim Diarra, a salué l’initiative et remercié les initiateurs. Le 2ème adjoint au maire de la Commune rurale de Pelengana M. Tidiane Traoré, à a indiqué qu’une nouvelle ère s’ouvre pour la Commune de Pelengana, car les femmes et les jeunes ne seront plus en reste des activités de la Commune.

Youssouf Koné responsable du projet du consortium Enda -Mali et Case Sahel ont expliqué que l’ambassade des Pays-Bas en cohérence avec une tradition de complémentarité entre les organisations néerlandaises œuvrant dans le pays tels que ICCO, Oxfam, Novib et SNV se sont regroupées afin de concevoir et de réaliser en commun le Programme Gouvernance Locale Redevable. L’objectif, a-t-il dit, est de contribuer à l’amélioration de la participation citoyenne des femmes et des jeunes dans la vie de la Commune. Pour la mise en œuvre de ce programme Enda-Mali et Case Sahel ont formé un consortium pour réaliser le Projet.

Pour la Commune de Pelengana le consortium travail avec 23 associations de femmes et jeunes sur les 70 dénombrés. Le travail à ce niveau consiste à des séances de causeries débats afin d’améliorer davantage la participation des femmes et des jeunes aux mécanismes et instances de prise de décisions et d’impliquer les citoyens dans la suivie des élus locaux.

Deux leaders de jeunes et femmes Awa Kassonké et Al Moustapha Traoré ont longuement restitué à l’assistance les connaissances apprises. Les questions réponses ont permis une meilleure maîtrise par les dizaines de leaders présents une meilleure compréhension du contrôle citoyen et de l’action publique.

Le 2ème adjoint au maire de la Commune rurale de Pelengana M. Tidiane Traoré aux termes dest  travaux a invité chacun de s’acquitter de ses droits et devoirs envers la Commune avant toute action de contrôle. Il a remercié le consortium Enda -Mali et Case Sahel à travers l’ambassade des Pays Bas.

Dioro Cissé

 

YEKO

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *