Commune II : Les jeunes décernent un trophée au commissaire du 3e arrondissement

Le commissaire du 3e arrondissement, Moussoudou Arby, de haute lutte, a comblé les attentes de la population en relevant le défi de la sécurité.  Les jeunes de la Commune II sans fard reconnaissent ses efforts.

moussoudou arby ex commissaire police commune II

Les jeunes de la Commune II du district avaient pris assaut le commissariat de police du 3e arrondissement de Quinzambougou, le samedi dernier. L’objectif de ce rendez-vous populaire était de remercier le commissaire divisionnaire du 3e arrondissement, Moussoudou Arby pour services rendus à la nation.

Affecté à la direction de la police des frontières en qualité de chef de la division des documents de voyage, le départ du commissaire divisionnaire Moussoudou Arby n’est pas apprécié par les jeunes du Mouvement Antôrôla et d’autres organisations faitières de la Commune. Ils retiennent de lui, l’énorme travail abattu pour la quiétude et la sûreté en Commune II. Pour les jeunes, sa touche a impulsé une nouvelle ère sécuritaire dans leur circonscription.

Nommé en 2011 à ce poste, sa hiérarchie lui avait assigné la mission principale d’assurer la sécurité des personnes et de leurs biens. Les initiatives du commissaire ont permis les éléments du 3e de renforcer la sécurité à travers des actions concrètes.

« Pendant ses années de service en Commune II, son dynamisme et sa passion ont été d’un grand apport dans le renforcement de la sécurité et dans l’instauration d’une zone de droits. Ici, sa touche a permis de mener avec efficacité des opérations à Quinzambougou, quartier considéré par les populations comme un no man’s land », a avoué le président du Mouvement Antôrôla, Mamadou Niaré.

Et le président de la jeunesse, Modibo Koné, d’ajouter que la jeunesse n’a jamais été déçue  par Arby. « Si la décision avait été soumise à l’appréciation des habitants de la Commune, des démarches allaient être entreprises pour l’annuler. Arby est un cadre au parcours exemplaire. C’est avec le sentiment du devoir accompli que Moussoudou Arby quitte au 3e arrondissement de Bamako. Partout où il a servi, les citoyens témoignent que son expertise technique a permis de faire bouger les lignes ».

Pour Moussoudou Arby, reconnaître le mérite de quelqu’un de son vivant n’est pas courant de nos jours. « La Commune II n’a pas un statut particulier. Celui qui doit venir est un camarade de promotion, je suis sûr qu’il portera haut le flambeau », assuré le commissaire.

Nabila Ibrahim Sogoba

SOURCE: L’Indicateur du Renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *