Colère du syndicat autonome de la police : Les policiers lancent un sit-in de trois jours.

Déterminés que seule la volonté politique et la pression syndicale peuvent résoudre les doléances relatives à l’amélioration des conditions de vie des agents de police, les responsables de cette coalition syndicale ont annoncé un sit-in de trois jours qui aura lieu les 14, 21 et 28 février à Bamako devant le ministère de la sécurité pour réclamer leurs droits.

 

Des droits qui peinent à aboutir depuis des années. L’adjudant-chef Souleymane Sanogo, membre de la coalition, le sergent de police Sidiki Konaré entre autres ont annoncé cette information au cours d’une conférence de presse tenue ce mardi 11 février 2020 à la maison de la presse.

Dans un communiqué rendu public, les responsables de la coalition des syndicats de police ont souligné le traitement inégalitaire dans les rangs de la police orchestré, selon eux, par l’administration. Une injustice soutenue par le mépris dans l’exécution des points de revendications antérieures.

Ce qui n’a pas empêché les forces syndicales de réclamer entre autres la régularisation des 119 diplômés (policiers) la nomination des régisseurs, la régularisation des policiers suspendus, voire radiés de 2012 au nom de la réconciliation, le dédommagement des policiers victimes dans l’exercice de leurs fonctions , les primes de risques non débloqués, le non-paiement des sommes promises lors des élections présidentielles de 2018, les mutations des fonctionnaires en pleine année scolaire qui constituent selon les acteurs, une grave violation des conventions.

M Sidiki Konaré a déploré le manque de volonté politique de nos autorités à mettre en application leurs recommandations. Toute chose ajoute-t-il, qui a motivé les responsables de la coalition de police à faire des recours au niveau de la section de la Cour Suprême avant d’inviter les militants à plus d’engagement pour la réussite de leur lutte.

Yacouba COULIBALY

Figaro du Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *