Colère au FRAFISNA

Le Front Africain des Forces pour l’Intégration et la Solidarité dans une Nouvelle Afrique a exprimé à sa manière la tenue du Sommet. Dans son bureau situé à Bamako – Coura, le Président du Front, Boubacar Mintou Koné, a préféré rendre un hommage mérité aux vaillants éléments des forces de défense et de sécurité de notre pays.

En cette matinée du vendredi, jour saint, le leader politique montrait sagement au public les banderoles exposées pour la circonstance.

Boubacar Mintou Kone president parti Frafisna

Sur l’une d’elles, l’on pouvait lire : ” Hommage aux Soldats et à toutes les victimes mortes pour la défense de l’intégrité territoriale. ”

Sur l’autre, ceci : ” Armée malienne à Kidal, Anéfis, Aguel Hoc, Ménaka, partout sur l’ensemble du territoire national. ”

Comme une indignation, FRAFISNA regarde le sort réservé à Kidal, la 8ème région du Mali.

Pour le mouvement, ce sont ” l’opération Serval, Barkhane, la MINUSMA ” qui ” empêchent ” l’unité nationale de notre pays. Avis du Président Koné : ” Kidal est aujourd’hui un protectorat français “.

A propos de l’arrivée du Président de la République de France, M. François Hollande, chez son homologue du Mali, M. Ibrahim Boubacar Keïta,. il a été clair en ces termes : ” FRAFISNA n’a pas des mains pour applaudir un homme mais plutôt des mains pour applaudir des actes concrets “. En conclusion, Boubacar Mintou Koné dira que le mouvement passera le temps du Sommet dans la prière et la méditation pour une nouvelle Afrique.

B. KONÉ

Source : Le Malien

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *