CHÉRIF OUSMANE MADANI HAÏDARA SUR LA SITUATION SÉCURITAIRE AU MALI : ‘‘Si nous demandons de  soutenir  pour les militaires, ce n’est pas  par amour pour eux, mais pour nous même’’

Seid Chérif Ousmane Madani Haïdara, Guide spirituel de Ansar Dine International, était  dans son champ,  le samedi dernier, à  Dognoumana   dans la Commune de Safo. La rencontre qui s’inscrivait dans le cadre des festivités commémoratives du décès du fils du Chérif (Fah Haïdara) a été l’occasion pour l’actuel président du  Haut Conseil Islamique du  Mali (HCIM) d’appeler à soutenir les Famas. ‘‘Si nous demandons de  prier  pour les militaires, ce n’est pas  par amour pour eux, mais pour nous même’’, dira Haïdara.

Ils étaient des centaines de personnes à effectuer le déplacement de Dognoumana pour participer  au Zihara de la famille Haïdara. Le ministre des Affaires religieuses et des Cultes, Docteur Mahamadou Koné, était à la rencontre tout comme plusieurs leaders  religieux.

Au cours de cette journée,  le nom d’Allah  a été  longuement évoqué en la mémoire des disparus de la famille Haïdara  mais aussi en la mémoire de tous les  défunts musulmans.  Des prières ont été également formulées  en faveur d’un retour définitif de la paix au Mali.

Sur ce point,  Seid Chérif Ousmane Madani Haïdara a  invité  les fidèles à  soutenir les Forces Armées Maliennes (FAMa): «Si nous demandons de  prier  pour les militaires, ce n’est pas  par amour pour eux, mais pour nous même. Moi Haïdara, je n’ai pas  souvenance  que j’ai une fois  reçu  100 FCFA venant d’un militaire’’.

Le président du Haut Conseil Islamique du  Mali (HCIMa tenu à préciser ce point  afin qu’on ne souligne pas qu’il a   perçu de l’argent des militaires   et qu’il demande  en conséquence de  les  soutenir.’’ Toute personne qui  constitue un rempart entre  toi et le feu, si  elle quitte sa position, tu seras atteint  par le feu sans faute. Les militaires Maliens sont à un  niveau, où ils ont  besoins de  la bénédiction de tout le monde. Le Mali a été trahi, il y a longtemps   donc toute (…)

Par Mahamane TOURÉ

NOUVEL HORIZON

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *