Chérif Madani Haidara (Groupement des leaders spirituels musulmans du Mali) « Nous n’allons pas céder à la terreur, le Maouloud aura lieu avec les bénédictions de Dieu »

Pour la circonstance, le guide spirituel des ançars était entouré du secrétaire général du GLSM, Maki Bah et de plusieurs membres du groupement. Dans son discours liminaire, le conférencier a d’abord tenu à expliquer que le GLSM est un regroupement d’associations et de structures de tendance Soufi, réputé ferme et engagé pour la bonne pratique des préceptes d’un Islam pacifique et tolérant fondé sur les principes du Prophète universel Mohamed (PSL).

cherif ousmane madani haidara precheur guide spirituel ansardine marabout

Pour ce faire des consignes ont été données dans ce sens à toutes les structures de base à Bamako et dans les 8 régions du pays avec comme thème central : « Maouloud facteur de paix et de cohésion sociale ». En organisation cette fête religieuse, explique le leader de Ançardine, le Groupement des leaders spirituels musulmans du Mali veut donner un signal fort aux extrémistes que « nous n’allons pas céder à la terreur ». Selon le Chérif, la bonne pratique d’un islam pacifique et authentifié est le combat de tous les jours du GLSM. « Nous nous engageons à prendre des dispositions en toutes circonstances pour endiguer la radicalisation de la pratique de l’Islam au Mali ».

« C’est pourquoi le GLSM ne saurait rester inactif face aux menaces terroristes des radicalistes tant sur le plan international que local », a expliqué Ousmane Chérif Madani Haïdara. Selon lui, l’objectif recherché par les extrémistes est de semer la terreur. « Nous n’allons pas céder à la terreur », a encore dit le conférencier. « L’Islam existe au Mali depuis des siècles. Mais malheureusement, nous assistons aujourd’hui à une autre forme d’islamisation de ce beau pays, le Mali, pourtant bâti sur une religion musulmane tolérante, pacifique et forte dans sa diversité culturelle», a regretté le Chérif.

C’est pourquoi, ils ont pris des dispositions pour les festivités du Maouloud 2015 pour aider les autorités dans la lutte contre l’extrémisme radical avec comme thème central : « Maouloud facteur de paix et de cohésion sociale ». « L’objectif recherché est d’uniformiser les discours des imams, des Cheick, des moukadam et de tous les leaders religieux pendant cette période de commémoration. Ainsi des sessions de formations sont prévues autour des thèmes d’actualité, pour stabiliser le pays, préserver la cohésion sociale et la réconciliation nationale », a expliqué le conférencier.

Interrogé sur la sécurisation du Maouloud 2015, le leader d’Ançardine a expliqué que la première sécurité pour un musulman est Dieu. « Au-delà, nous sollicitons une forte implication des autorités à travers la sécurisation accentuée des lieux de commémoration du Maouloud. Des dispositions seront prises pour mieux impliquer les forces de sécurité nationale à titre de mesures préventives. La communauté musulmane des tendances Soufi du Mali, commémoratrice du Maouloud, s’identifiera par son unité et son efficacité d’action vis-à-vis du danger avec une très bonne collaboration des autorités du pays », a ajouté le Chérif ; avant de dire que le gouvernement doit rapidement mettre de l’ordre dans les prêches au Mali.

« Nous ne pouvons pas avoir la paix tant qu’il laissera  le champ libre aux prêcheurs de dire ce qu’ils veulent », a conclu Ousmane Chérif Madani Haïdara.

Alassane Cissé

 

Source:  Notre Printemps

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *