Chantier des logements sociaux : Le projet présidentiel est-il saboté ?

Non-respect du délai, bricolages par ci, ralenti ou arrêt des travaux par-là sont, entre autres, pratiques qui sied sur le chantier des logements sociaux de N’Tabacoro. Tout se passe comme s’il y a un plan de sabotage cet ambitieux projet présidentiel.

logements yirimadjo constuction maison bamako

Sur le terrain, le premier constat patent: les chantiers n’avancent pas sinon vont au rythme des pas du caméléon, loin de la dynamique du début de lancement desdits chantiers. Par endroit, les travaux sont arrêtés ou tournent complètement au ralenti. Selon les spécialistes, sur les chantiers les travaux sont sabotés et le bricolage est le jeu favori de certaines agences immobilières. Ni les briques, ni les murs, ni les bétons  ne sont correctement et convenablement arrogés. «On fait comme si ces maisons ne seront destinées à être habiter par des familles.

Tout ce passe sous les yeux des contrôleurs qui ne disent mot. On peut dire que certains contrôleurs sont complices des chefs de chantiers ou même des agences…», a déclaré un manœuvre sous couvert de l’anonymat. Il a ajouté ‘’C’est une première que les travaux de construction de logements soient sabotés de la sorte’’. Plus loin de là, un autre manœuvre, habitué les chantiers des logements depuis les 1008 logements, soutien qu’aujourd’hui on fait ce qu’on veut.  «Rien n’est fait au sérieux. Les dosages ne sont pas respectés, on s’en fout les normes… », a-t-il révélé.

Quid du délai ?

Il était prévu qu’une première tranche de 6 000 maisons soit livrée en mars 2016. Qu’en est-il ? Où est passé le ministre de l’Urbanisme et de l’habitat Dramane Dembélé ? Lui, qui, au cours de ses différentes visites de chantier, se disait s atisfait de l’évolution globale des chantiers, et exhorta it les promoteurs immobiliers à veiller sur la bonne qualité des matériaux de construction et les conditions de travail des ouvriers.

Notons que la réalisation des 20 000 logements actuellement en chantier entre dans le cadre de l’ambitieux programme présidentiel de construire 50 000 maisons pour le bien-être des populations maliennes. Il était prévu que la première tranche de 6 000 soit livrée en mars 2016. Les différentes entreprises en charge de la construction des 20 000 logements sont, entre autres, agence Banga immobilière, agence Africa Invest; agence Jumeau Immobilière ; groupe d’entreprises de construction immobilière (GECI), SIFMA.

Hamidou Togo

Source: Le Hogon

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *