Centre national de recherche et d’expérimentation en bâtiment et travaux publics : la performance doit être le credo de la direction générale

Le CNREX-BTP a tenu lundi, la 21è session de son conseil d’administration sous la présidence de Makan Fily Dabo, secrétaire général du ministère de l’Equipement, des Transports et du Désenclavement.

traore-diop-seynabou-ministere-equipement-desenclavement

La session, essentiellement budgétaire, a examiné le compte rendu et le point d’exécution des recommandations issues de la 20è session, le rapport d’activités du Centre, les comptes financiers au 31 décembre 2016 ainsi que le projet de programme d’activités et le projet de budget de l’année 2017. A la cérémonie d’ouverture, Makan Fily Dabo a souligné que cette 21è session se tient dans un contexte, marqué par une nouvelle vision que l’ensemble des autorités du département et de la structure doivent imprimer au Centre. « Pour ce faire, le Centre doit à l’interne se prémunir d’outils efficaces de gestion lui permettant d’entreprendre la démarche de qualité dans l’optique de son accréditation à la norme ISO-17025. De plus, la direction du Centre doit innover afin que le personnel de la structure soit dédié à la recherche et à plus de résultats concrets sur le terrain » a t-il ajouté. Par ailleurs, il a mis l’accent sur le fait   que la performance   doit être le credo de la direction générale avant de se réjouir du plan de communication dont la mise en œuvre permettra de mettre en lumière les activités du Centre. Ce plan a été adopté au cours de la session passée. Le plan stratégique de développement en cours de finalisation, de son côté, favorisera l’implication du Centre dans les travaux d’envergure nationale tout en mettant l’accent sur le financement conséquent de la recherche. Ces différentes actions ,selon lui, devront être soutenues par les nouveaux textes régissant les laboratoires du bâtiment et des travaux publics déjà adoptés par le gouvernement. « Pour relancer et redynamiser le Centre, son accompagnement dans cette démarche sera requis à travers des conventions avec la Direction nationale des routes, l’Agence d’exécution des travaux d’entretien routier, l’Office malien de l’habitat et des accords de partenariat avec certains laboratoires et institutions de recherche au niveau national et international », a-t-il dit. Il a invité la Direction générale et l’ensemble du personnel du Centre à veiller constamment à l’apaisement du climat social sans lequel aucun résultat durable ne peut s’obtenir. Il a souhaité que des propositions et recommandations idoines sortent du présent CA afin de permettre au Centre de poursuivre sa marche en avant dans une perspective de management de la qualité et surtout de la productivité au service des usagers. Abdourhamane TOURE

 

Source: essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *