Campagne hadj 2018 : Le tarif de la filière privée fixé à 2 850 000 FCFA

Le Conseil Nationale du Patronat du Mali (CNPM) a abrité, le jeudi 22 mars 2018, la cérémonie de lancement de la campagne hadj 2018 de la filière privée. Pour cette année, chaque pèlerin devra débourser la bagatelle de 2 850 000Fcfa TTC pour se rendre à la Mecque afin d’accomplir le 5ème pilier de l’islam. La rencontre était présidée par le Chef de Cabinet du ministère des Affaires Religieuses et du Culte, Oumar Diakité. Etaient présents également, Cissé Fatoumata Kouyaté, coordinatrice de la Commission d’organisation de la filière privée du pèlerinage et bon nombre d’agences de voyage organisatrices du pèlerinage.

Avant le début des travaux, quelques versets coraniques ont été lus par Abdoulaye Aboubacrine Touré pour implorer le tout puissant et Miséricordieux d’accorder sa grâce à toute la UMMA islamique.

A la suite de cette lecture, la coordinatrice de la Commission d’organisation de la filière privée du pèlerinage, Cissé Fatoumata Kouyaté, a fait savoir : « Nous voici au début d’un nouveau challenge, celui de nouvelles dispositions qui impacteront notre activité. La conjoncture internationale n’est pas favorable à la flexibilité que nous voudrions imprimer au hadj surtout sur le plan tarifaire ».

Elle a ensuite exhorté le département du culte à persévérer dans la dynamique consensuelle et de gestion concertée du hadj afin que tous les secteurs publics et privés s’y retrouvent. S’agissant du coût pour le pèlerinage de cette année il s’élève à 2 850 000 TTC par personne. Ce coût a connu une hausse de 100 000 FCFA contrairement à l’année précédente.

Cette hausse, de l’avis de Amadou Maïga, s’explique par le fait que « Le coût de la vie est en croissance hausse en Arabie Saoudite, la baisse de revenu sur le pétrole à pousser les autorités saoudienne à réfléchir sur les sources alternatives de revenu. L’application d’une TVA de 5% sur tous les produits et services à partir du 01 janvier 2018 s’inscrit dans ce cadre. Cela a provoqué une hausse généralisée de tous les produits en Arabie Saoudite ».

Par ailleurs il a rassuré les pèlerins que la somme de 2 850 000FCFA comprend toutes les prestations (passeport, visite médicale, vaccination, logement, restauration etc.) au Mali et en Arabie Saoudite. Les différentes agences de voyage présentes à la cérémonie ont tous lancé un appel aux futurs pèlerins de s’inscrire le plus rapidement possible car, selon Ousmane Kouma, la date limite de la signature des contrats avec l’Arabie Saoudite est fixé au 14 mai 2018.

Sidiki Dembélé

Source: Le Républicain

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *