Caisse malienne de sécurité sociale : A L’HEURE DES REFORMES

La Caisse malienne de sécurité sociale (CMSS) a tenu le 28 janvier, dans ses locaux à Hamdallaye ACI 2000, la 14è session ordinaire de son conseil d’administration. Les travaux étaient présidés par le ministre de la Solidarité, de l’Action humanitaire et de la Reconstruction du nord, Hamadoun Konaté. Celui-ci avait à son côté la directrice générale de la structure, Mme Oumou Marie Dicko. Cette session était consacrée à l’examen du projet de budget et du plan d’actions de l’année 2016.

direction Caisse Malienne de Sécurité Sociale cmss
La Caisse malienne de sécurité sociale a pu assurer, en 2015, l’essentiel de ses missions notamment le paiement régulier des pensions grâce aux efforts de recouvrement des cotisations, malgré le fait que la subvention de l’État n’ait pas été totalement libérée au cours de l’exercice 2015, a indiqué le ministre Konaté dans son discours d’ouverture.
Durant l’année écoulée, la Caisse a exécuté une activité phare de son plan d’actions : la troisième étude actuarielle du régime de retraite de la CMSS. La restitution de cette étude a réuni, en plus des responsables du département de tutelle, toutes les structures qui participent à la gestion de la pension.
Le budget de la Caisse malienne de sécurité sociale a connu une rectification en 2015 suite à certains événements survenus au cours de l’année, notamment le dépassement des émissions de cotisations par le recouvrement des cotisations. Quant à l’année qui vient de commencer, elle sera consacrée essentiellement à la poursuite des reformes programmées comme le projet d’adoption des textes de la branche des accidents de travail et des maladies professionnelles (AT/MP) et l’adhésion prochaine de la Caisse à la Conférence interafricaine de prévoyance sociale (CIPRES).
Au cours de la session, les administrateurs ont planché sur le procès-verbal de la 13è session ordinaire du conseil d’administration qui a été adopté. Il ont aussi examiné le point d’exécution des recommandations de cette session et adopté le projet de budget et le plan d’actions 2016. A l’issue des travaux, le budget en recettes et en dépenses a été arrêté à 93,6 milliards de Fcfa.
Cette augmentation par rapport à l’exercice précédent, s’explique, selon les responsables de la caisse, par l’admission à la retraite de 2092 fonctionnaires civils et militaires pour une incidence financière de plus de 5,6 milliards de Fcfa, l’augmentation de la valeur du point indiciaire, l’application de la nouvelle grille indiciaire des militaires et l’acquisition du logiciel des études actuarielles.
Dans leurs recommandations et conclusions, les administrateurs ont insisté sur l’urgence d’adopter le nouveau code des pensions eu égard au déficit structurel croissant des ressources de la Caisse malienne de sécurité sociale.
C. A. DIA

 

Source : Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *