CA ANICT : les ambitions pour 2023 déclinées

La 31e session ordinaire du Conseil d’administration de l’Agence nationale d’investissement des collectivités territoriales (ANICT), en plus d’adopter le budget, a validé le jeudi dernier les chantiers majeurs de la structure attendus cette année. C’était sous la présidence du ministre de l’Administration territoriale, Abdoulaye MAÏGA. 

 


Ladite session ordinaire, en plus du budget de 2023 évalué à 38 milliards de FCFA, a examiné les états financiers provisoires de 2021 ; le rapport d’activité de l’audit interne ; le nouveau référentiel professionnel de l’audit interne; le plan d’audit interne 2023. De même, il a été question de la note sur les travaux de développement des soldes de créances et de dettes, le rapport d’exécution technique et financière du FNACT ; le rapport d’exécution du PTBA 2022; le rapport circonstancié sur les engagements de l’ABS SANTE au titre des exercices 2015, 2016 et 2017, entre autres.
Le ministre Abdoulaye MAÏGA a rappelé que les conséquences des sanctions inhumaines de l’UEMOA et la CEDEAO ainsi que celle de la Covid-19 ont indubitablement impacté les activités de l’Agence, à l’instar de nombreuses structures du pays.
En dépit de ces difficultés, s’est réjoui le ministre MAÏGA, l’ANICT constituant le bras financier de la décentralisation au Mali, à travers le Fonds National d’Appui aux collectivités territoriales (FNACT), a reçu et rétrocédé des financements de l’Etat et de ses partenaires techniques et financiers pour les investissements destinés aux collectivités territoriales.
Ainsi en 2022, a rappelé le ministre Abdoulaye MAÏGA, en plus de leur contribution de plus 646 millions de CFA, les collectivités territoriales ont mobilisé les ressources du FNACT d’un montant total de plus de 27 milliards de FCFA au profit des populations dans toutes les régions du Mali pour la réalisation de 1835 projets d’investissements, principalement dans les secteurs de l’Eau, de la Santé, de l’Education, de l’Environnement et de l’Agriculture.
Egalement face à l’insalubrité du District de Bamako qui doit être relooké pour se défaire de son image d’un bidonville, il a ajouté que l’ANICT a investi en 2022 pour la réhabilitation de la Voirie du District de Bamako en octroyant à la mairie du District de Bamako 2 Chargeuses ; 2 Camions semi-remorque de 60 tonnes, 4 Camion-bennes de 12 roues ; 1 Camion-benne de 10 roues. Ces contributions ont coûté à l’Agence 778 millions de francs CFA. Ces efforts en faveur du district seront renforcés en 2023 avec l’acquisition de 2 camions Ampiroll et 15 Caissons de 20 m³ pour le compte de la voirie de Bamako.
Pour l’année 2023, le budget de l’ANICT a été évalué à 38 milliards de FCFA dont 2 milliards pour lebudget de fonctionnement de la strucutre, a affirmé le ministre. Comparativement à l’exercice écoulé, a confronté le ministre Abdoulaye MAÏGA, il y a une diminution du budget de fonctionnement.
En dépit de cette baisse, l’ambition de l’ANICT restera de soutenir les collectivités. A cet effet, elle envisage cette année une augmentation des budgets dédiés aux suivis des projets pour garantir l’effectivité et l’efficience des investissements du FNACT.
Aussi, il est prévu l’intensification de la sensibilisation pour améliorer davantage la mobilisation des ressources du FNACT; la construction et l’équipement des directions régionales après 20 ans de location pour certaines directions ; la dotation en matériels roulants; la construction et l’équipement de 8 CSCOM prévus depuis 2015 dans les régions de Mopti, Koulikoro, Sikasso et GAO, etc.

PAR SIKOU BAH

Source: Info- Matin
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.