« BRAS DE FER » A LA POLICE NATIONALE : LE COLLECTIF DES CANDIDATS TOMBES INTERPELLE AU PLUS HAUT NIVEAU

Par rapport à la situation qui prévaut dans le processus de recrutement au sein de la police, le samedi 17 Octobre 2020, le  Collectif des candidats tombés suite à la visite médicale du concours de police, contingent spécial a rendu public un document qui relate son quotidien.

 

Selon ce Collectif, depuis l’arrêté n°1582 MSP-SG du 14 mai 2018 annonçant le recrutement de 2200 élèves fonctionnaires de différentes spécialités confondues, ils ont opté pour ce concours. Après avoir franchi l’épreuve sportive, la visite corporelle, l’épreuve écrite et la visite médicale, ils étaient au nombre de 5200 candidats à faire la dernière épreuve qui est l’épreuve orale. Mais malheureusement, 2700 candidats ont été éliminés à la proclamation des résultats définitifs à la date du 10 Décembre 2019. Aux dires des responsables de ce Collectif, après 6 mois d’attente sans d’ailleurs perdre l’espoir, l’arrêté N°2020  1919/:MSPC-SG du 27 mai 2020 a été signé, annonçant le recrutement d’un contingent spécial de  2500 élèves sous-officiers de police, spécialité Maintien d’Ordre (MO) parmi les recalés ayant participé aux épreuves orales du concours direct de recrutement d’élèves fonctionnaires de police objet de l’arrêté n°1582 MSP-SG du 14 mai 2018. Les candidats concernés sont soumis aux visites médicales d’incorporation et à l’épreuve orale. A cette annonce, ils étaient tous contents pour la simple raison que chacun d’eux avait déjà franchi ladite épreuve (Visite médicale à 6 mois seulement de cela). Ainsi, tout le monde se voyait déjà policier . Il ressort des explications des membres de ce Collectif que le 4 juin 2020, la liste de 2467 (…)

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU LUNDI 19 OCTOBRE 2020

Tougouna A. TRAORE

NOUVEL HORIZON

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.