Bousculade à la Mecque : Le Mali compte plus de 197 victimes

Le bilan de la bousculade de la Mecque ne cesse de s’alourdir. Les derniers chiffres communiqués par le comité de crise des agences de voyage font état de 197 morts, 7 blessés et 168 disparus, côté malien.

accident bousculade choc mecque pelerinage foule mort blesseAvec ce dernier bilan, le Mali vient en deuxième position des pays les plus touchÈs juste après l’Iran qui compte plus de 400 victimes à ce jour. Le comité de crise des agences se réunit chaque soir pour faire le recensement des victimes du pèlerinage de la Mecque après avoir fait le tour des hÙpitaux et des morgues. Un centre de bÈnÈvole a été mis en place à Bamako depuis le drame pour servir d’intermédiaire entre le comité de crise des agences en Arabie Saoudite et les parents des victimes qui sont ici au Mali.

De son côté, le gouvernement refuse pour le moment de se prononcer sur le bilan donnÈ par les agences. Il continue à se référer à ses premières déclarations qui font état d’une soixantaine de morts. Le bilan global provisoire de la tragÈdie aujourd’hui est de 1.633 morts selon des chiffres fournis par 31 pays. Cette bousculade est la catastrophe la plus meurtrière de l’histoire du hadj.

Le comité de crise des agences de voyage affirme que les recherches sont en cours pour retrouver toutes les victimes de ce drame. Amadou Maga, membre du Comité de crise des agences de voyage au centre d’identification des pélerins décédés à Mina, a donné hier des explications au StudioTamani. ´ Nous avons des enregistré 197 décès. Le nombre de disparus est en diminution, c’est normal parce que certains sont parmi les morts, donc nous sommes maintenant à 168 disparus. Mais le nombre de blessés reste inchangé, c’est toujours 7 personnes dans les hôpitaux. Nous avons deux méthodes en ce moment, le visionnage des photos et la fouille des objets laissés par les défunts. Certains ont laissé des objets, donc nous les fouillons. Souvent on peut trouver leur badge, souvent leur bracelet et souvent on trouve leur carte d’identité malienne dans les objets avec de l’argent ou des téléphone quelques fois. Par exemple hier j’ai retrouvé une de nos pèlerins. Elle avait son téléphone et de l’argent. Son téléphone était déchargé, donc j’ai enlevé la puce et mis dans mon téléphone. Ils ont appelé et trouvé que c’est une puce orange du Mali. Donc ce matin, on a confirmé que c’est bien elle , a-t-il expliqué.

Maliki avec Studio

Tamani

Maliki avec Studio Tamani

Source : L’Indicateur du Renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *