Bamako : Coup de force des autorités contre les vendeurs ambulants

Au Mali, depuis lundi, les forces de l’ordre sont mobilisées dans le centre-ville de la capitale, Bamako, pour déloger les commerçants qui stationnent illégalement le long des rues. Les autorités entendent assainir les artères de la ville et sont donc passées à l’action.

marché commerçant vendeur acheteur article marchandise legume ambulant concombre

 

Interdiction de traverser l’esplanade, habituellement bondée, qui sépare l’Assemblée nationale de la grande mosquée de Bamako. « On travaille à l’intérieur », lance un militaire, gilet pare-balles sur le dos. Les morceaux de bois brisés jonchent l’avenue centrale qui traverse le grand marché, les débris des marchandises sont éparpillés sur le sol.

Un ultimatum avait été fixé par la municipalité au début du mois dernier, puis plusieurs fois repoussé. Cette fois, les vendeurs qui n’avaient pas déserté les lieux n’ont pas eu le choix.

« Les policiers étaient là depuis ce matin 6 heures, mais les gens sont un peu tenaces, ils ne veulent pas partir. Donc les policiers ont saccagé leurs étals. Les policiers sont venus nombreux et ils ont cassé beaucoup de marchandises. Ce n’est pas joli à voir », témoignent plusieurs commerçants.

Le but des autorités est d’assurer de meilleures conditions de circulation dans le centre-ville et de réduire les risques liés à l’encombrement des rues. Une politique urbaine qui commence à Bamako mais qui, selon les autorités, a vocation à s’appliquer dans tout le pays.

Par RFI
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *