Augmentation des tarifs d’EDM-SA : CE SERA À PARTIR DU 1er JUILLET

La mesure prise pour restaurer l’équilibre financier de l’opérateur épargnera les tranches sociales

Commission régulation eau électricité cree edm Augmentation prix electricite courant compteur

 

C’est une décision qui risque certainement de laisser un goût amer dans la gorge des consommateurs, mais les difficultés éprouvées dans la chaîne de production et de commercialisation d’électricité au Mali l’imposent. La Commission de régulation de l’eau et de l’électricité (CREE) a présenté hier la nouvelle grille tarifaire de l’électricité dans notre pays, cela  à compter du 1er juillet 2014. C’était au cours d’un point de presse tenu au siège de la dite structure à Badalabougou. L’augmentation des tarifs fait suite au constat selon lequel depuis un certain temps le secteur de l’électricité a connu et continue de connaître de nombreux dysfonctionnements, cela pour des raisons diverses. Parmi ces dernières, l’une ressort particulièrement : les charges d’exploitation du concessionnaire ont atteint un niveau presque insupportable au regard des capacités de production et face à la forte demande. Le président de la CREE, Moctar Touré, a insisté sur le fait qu’aujourd’hui le coût de production de l’énergie dépasse largement les revenus générés par la commercialisation de l’électricité au Mali.

L’objectif du réajustement tarifaire des services d’électricité est de permettre à  l’opérateur EDM de faire face à l’évolution des coûts de production qui deviennent de plus en plus élevés,  mais aussi et surtout de pouvoir maintenir un service public de qualité au profit des consommateurs.

La décision d’augmentation des tarifs a été précédée par de nombreuses concertations de la CREE avec les structures étatiques et l’opérateur EDM- SA. Elle s’appuie aussi sur une série d’analyses portant nom seulement sur ce problème,  mais également sur les capacités mobilisables pour soutenir le secteur de l’électricité. Finalement en vertu de ses missions et prérogatives, l’organe régulateur a pris la directive n°14-001/C-CREE portant nouvelle grille tarifaire. Cela en application de l’ordonnance n°00-19/P-RM du 15 mars 2000 portant organisation du secteur de l’électricité au terme de laquelle les tarifs doivent contribuer au rétablissement de l’équilibre d’exploitation des opérateurs.

Les changements majeurs apportés se résument ainsi qu’il suit : en ce qui concerne la moyenne tension, sans avoir à remettre en cause la compétitivité des entreprises, le réaménagement porte sur les trois branches d’horaires identifiées comme pertinentes. Pour ce qui des heures de pointe, c’est à dire celles comprises entre 18 heures et 00 heures, le tarif passe de 98 Fcfa à 110F Fcfa le kw/h. Quant au tarif des heures pleines situées entre 08 heures du matin et 18 heures, il passe de 71 Fcfa à 75 Fcfa le kw/h. Enfin pour les heures creuses de 00 heures à 8 heures du matin, il passe de 48 Fcfa à 55 Fcfa le kw/h.

Signalons que ce réaménagement de prix de l’électricité ne concerne pas les lignes de basse tension qui alimentent les ménages domestiques, à condition que la consommation de ces dits ménages ne dépasse pas le seuil de 100 kw/h. Cette tranche  sociale dans laquelle se trouvent en principe les ménages les plus démunis bénéficie d’une subvention de la part de l’Etat.

Lougaye ALMOULOUD

source : essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.