ATTRIBUTIONS DES MEMBRES DU GOUVERNEMENT CKM : La combine de l’« inefficacité » et de l’« incohérence »

Déjà décrié aux lendemains de sa formation, de par sa composition qui, selon certains observateurs viole la Charte de la Transition, le Gouvernement de la Transition continue de susciter les débats avec la publication le 26 juillet 2021 le décret N°2021-0474/PT-RM du 26 juillet 2021 fixant attributions spécifiques des membres du Gouvernement. Il s’agit notamment des actions et responsabilités du ministère de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme qui créent un embouteillage administratif avec le ministère des Affaires religieuses, du Culte et des Coutumes.

Les ministères se répartissent selon leurs attributions et leur hiérarchie au Mali. Toutefois, la distribution des responsabilités et des actions entre les ministres de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme et celui des Affaires religieuses, du Culte et des Coutumes nourrit à la fois la confusion qui découle de l’inefficacité et de l’incohérence des départements ministériels.

Bien que le département en charge de l’Artisanat et du Tourisme comptant onze (11) actions et responsabilités alors que celui les Affaires religieuses ne compte que cinq (5), il ressort de l’Article 25 du document signé par le Président Assimi Goita et son PM Choguel Maiga que le ministre de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme prépare et met en œuvre la politique nationale dans les domaines de l’Artisanat, de la Culture, de l’industrie hôtelière et du Tourisme.

Quant à l’Article suivant, il indique que le ministre des Affaires religieuses, du Culte et des Coutumes qui prépare et met en œuvre la politique nationale en matière d’exercice, d’expression, d’enseignement ou de diffusion des Convictions religieuses, cultuelle et coutumière.

Dans les deux cas, les observateurs attirent l’attention sur les notions ‘’culture et coutume’’ qui relève, selon eux, du département chargé de la culture.

Andiè A. DARA

Source: Bamakonews

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.