Attribution des logements sociaux : Quand Dra offre les F5 aux autorités et à une secrétaire…

L’attribution des logements sociaux n’a pas encore livré tout son lot de révélations. Le magicien-tricheur a mis son intelligence au service de la cause des autorités et d’une «bienheureuse» secrétaire dont le salaire ne lui permet guère de prétendre à un logement de type F5. Découvrons le pot-aux-roses !

societe immobiliere fonciere mali sifma logements sociaux ntabacoroEn théorie, la commission d’attribution des logements sociaux est composée de toutes les composantes de la société malienne (y compris des jeunes gens du Conseil national des jeunes du Mali), des partis politiques… Mais ce sont les partis politiques qui en prennent la tête au détriment des techniciens de l’Office malien de l’habitat.

Ce sont les membres de cette commission qui sont censés faire et boucler l’attribution des logements sociaux. Mais, selon nos sources, elle s’est limitée au traitement des sous-critères. Pas plus ! Pile au moment où le ministre Dramane Dembélé, qui faisait ainsi irruption au sein de la commission, est venu rameuter les techniciens de l’Office malien de l’habitat. Prétextant les voir accélérer le travail, contre, bien sûr, leur avis. En fait, il ne s’agissait pas seulement de l’attribution des 1552 logements. S’y greffaient également les 500 logements de la BID. Ce qui donnait un total de 2052 logements. Donc, encore plus de travail, mais Dramane Dembélé était pressé !

Il déroule alors son plan : il récupère la base des données sans le logiciel de traitement des listes. Réquisitionne l’informaticien de la commission, avec lequel ils prennent quartier dans le cyber de son ami, un certain Sériba Diakité. Dont le cyber se localise entre Niamakoro et Kalaban Coura. Le Cyber Mondial, c’est son nom. Sériba Diakité est un informaticien qui avait été présenté aux travailleurs de l’Office malien de l’habitat comme l’ami du ministre. Lequel pouvait les aider en cas de pépin. La magie a opéré, puisque c’est bien avant cette présentation que Dramane Dembélé avait échafaudé son plan.

Le tour de passe-passe consistait, dans ce cyber, à déclasser tous les logements de type F5. La raison ? Ces F5 devaient revenir aux seules autorités. Une bienheureuse secrétaire au ministère de l’Urbanisme s’y est retrouvée  (on ne sait comment pour le moment) alors que son salaire ne lui permet pas d’y prétendre. En clair, en dehors de celle-ci, ce sont les grandes mains qui ont raflé tous les logements de type F5. C’est le résultat de ce tripatouillage que Dramane Dembélé a présenté en Conseil des ministres. Rassurant les ministres que leurs doléances avaient été prises en compte, tout comme celles des membres de son parti, l’Adéma.

L’une des conséquences de ce tripatouillage, c’est que la commission, dont les membres devraient avoir chacun 15 logements, comme il est de coutume, n’a finalement pas eu son quota. C’est face à cette situation que Madame Djilla, membre de la commission, et Hama Maïga, du CNJ, ont cru devoir demander des explications au ministre, en se rendant à son cabinet. Contrairement au souhait du président de la commission, qui avait exhorté tout le monde au calme. Issa Guindo, lui-même, avait travaillé pendant des heures avec Lazare Tembély, le chef de cabinet du ministre Dra.

Les choses s’étant compliquées pour Dra, Lazare viendra vers la commission pour lui présenter ses excuses. Lui aussi avait plus d’un tour dans son sac : il ne voulait rien moins que récupérer les documents pour les remettre aux deux techniciens informaticiens, qui languissaient au Cyber Mondial. Étant dépouillée de tout, la commission était obligée de prendre deux jours de repos…

Au final, la liste établie par le cyber et celle de la commission étaient diamétralement différentes. Pis, la commission n’avait pas fini son travail : elle n’a donc pas fait de rapport. Preuve : les rapports présentés en annexes par Dramane Dembélé n’étaient pas signés par le président de la commission.

Pour tout vous dire, c’est une cellule montée de toutes pièces par le ministre Dramane Dembélé qui a fait tout le «travail». Le résultat est connu de tous…

Kassim TRAORE

 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.