Attraction autour des convois de bateaux maliens à Abidjan : S’agit-il des navires du président IBK ?

Lundi à Abobo deux navires ont atterri à la place Anandor où ont lieu habituellement les jets de lumière à la surprise générale. Il s’agit selon certaines informations des bateaux du président malien, Ibrahim Boubacar Kéita.

 

port autonome abidjan cote ivoire bateaux navire paquebotDeux, trois ou quatre bateaux montés sur des camions à destination du Mali, font désormais  jaser  dans la capitale ivoirienne. Certaines personnes, comme rapportées par nos confrères ivoiriens de KOACI .Com, soutiennent qu’il s’agit des navires du président malien.

Alors qu’on s’attendait aux jeux de lumière, lundi matin ce sont deux navires qui ont été déposés dans la commune d’Abobo à la place Anador, un lieu où habituellement se tiennent les jets de lumière. Ces deux bâtiments de navigation arrivés contre toute attente ont été transportés par deux gros camions de la société maritime MOVIS.

 

Les camions n’ont pas déchargés les  bateaux et se sont juste contentés de s’immobiliser en plein milieu du rond point à l’entrée de la commune.

 

Cette place est devenue pour l’occasion un lieu d’attraction touristique. Plusieurs centaines de personnes se sont approchées à la fois pour satisfaire leur curiosité.

 

Par ailleurs, en approchant des vigiles chargés de maintenir la sécurité et les spectateurs à une certaine distance, l’information serait que les deux navires appartiennent au président Malien IBK. Les deux navires seraient donc en partance pour le Mali au nord de la Cote d’Ivoire et non pas pour la commune d’Abobo en remplacement des jeux lumières comme on croirait.

Cependant, au regard des indications (écriture) sur ces navires (Koulikoro, Kéita, Firhoun) , il peut aussi s’agir de nouveaux bateaux de la COMANAV.

Mais avec le président IBK, les rumeurs se justifient chaque fois en réalité. L’achat de l’aéronef présidentiel sert d’exemple.

Affaire à suivre

La Rédaction

 

SOURCE: Tjikan  du   9 déc 2014.
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.