Atelier Mali- Météo à Kita : Mieux outiller les médias sur les techniques de communication météorologiques avec le monde rural

La Maison des Jeunes de Kita a ouvert ses portes, le mardi 8 septembre 2015, à la tenue d’un atelier de formation des animateurs de radios et des journalistes sur les techniques d’échanges des informations météorologiques avec les utilisateurs dans divers secteurs du monde rural.

foudre mortelle afrique mali ciel nuit

La cérémonie d’ouverture a était présidée par le Préfet du cercle de  Kita, Sinè Dembélé, en présence du Maire adjoint de Kita, Hamadoun H. Touré, du Directeur du Réseau d’observation et de prévisions météorologiques, Aliou Tékété et du Chargé de la communication de Mali-Météo, Isaie Somboro

Cette formation a été initiée par Mali-Météo, avec l’appui financier du Projet d’Accroissement de la Productivité Agricole (PAPAM), et le Projet d’Adaptation de la Petite Agriculture Paysanne aux Changements Climatiques (ASAP). Ont y pris part une cinquantaine de participants venus des zones d’intervention du projet PAPAM/ASAP que sont le sud des régions de Kayes (Kita, Bafoulabé et Kéniéba) et de Sikasso (Sikasso, Yanfolila et Bougouni)

Il avait comme objectif général de renforcer le cadre d’échanges existant, heureusement entre les hommes et les femmes de médias et les utilisateurs finaux de l’information météorologique.

Il s’agira alors pour les hommes de médias, au sortir de cet atelier, et dans le cadre d’un partenariat fécond entre Mali-Météo, les Médias et les Producteurs, de s’approprier des informations sur le temps, le climat, d’une part, et d’assurer une bonne diffusion de ces informations pour l’amélioration des conditions de vie des populations, d’autre part.

Le Maire de Kita, dans son intervention, s’est dit très ravi de cet atelier, qui ne fera qu’amorcer le développement dans divers secteurs du monde rural, tels que l’agriculture, l’élevage, la pêche, les transports, etc.

Quant au Directeur du réseau d’observation et de prévisions météorologiques, l’organisation de cet atelier revêt d’une importance capitale.

Selon lui, le Sahel est l’une des régions du monde les plus vulnérables aux effets des variabilités et des changements climatiques, avec des conséquences très dommageables sur son développement socio- économique. La production agricole est largement tributaire de l’évolution des caractéristiques de la saison des pluies.

Au Mali, depuis la sécheresse des années 1970 – 1980, des mécanismes ont été mis en place afin de faire mieux comprendre le climat, sa variabilité et ses changements. Ces mécanismes ont permis l’élaboration de produits et informations météorologiques, agro-météorologiques et climatiques au profit des différents usagers, notamment le secteur du développement rural et celui des transports, avec la participation des communicateurs et médias, a souligné Aliou Tékété.

Les informations climatiques, dira t-il, n’auront aucune utilité si elles ne parviennent pas aux différents utilisateurs finaux dans les langages compréhensibles et facilement utilisables.

Donc, durant deux jours de travaux, les participants ont échangé sur les produits et informations météorologiques, leur importance dans le processus de développement socio économique, ainsi que les voies de dissémination des produits, à travers un cadre partenarial, a martelé le Directeur du Réseau d’observation et de prévisions météorologiques.

Prenant la parole à l’ouverture des travaux, le Préfet de Kita confiera que, dans son cercle, un groupe local d’assistance agro-météorologique a été mis en place, permettant de produire et de diffuser les informations relatives à l’évolution de la saison des pluies et de son impact sur la production agro-sylvo-pastorale, a conclu Sinè Dembélé.

Les recommandations issues de cet atelier sont entre autres: la pérennisation d’un tel atelier et la formation des communicateurs, y compris ceux en langues nationales, la formation des hommes de médias sur le langage météorologique, celle des producteurs agricoles dans diffusion de l’information météorologique et l’élaboration d’un lexique sur les termes météorologiques avec la contribution de la CNRS, ex- DNAFLA.

 

Adama Bamba

Source: 22 Septembre

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.