Assainissement : un projet de pavage initié par l’union des femmes leaders du Mali

L’Union des femmes leaders du Mali (UFLM) a solennellement lancé, vendredi dernier, le projet de pavage de la rue 240 du quartier Hippodrome en Commune II du District de Bamako sur 200 mètres de longueur et 10 mètres de largueur. La cérémonie était présidée par la représentante du ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable, Mme Aïchata Cissé, en présence d’un représentant de l’ambassadeur de France au Mali, Baptiste Gaich et de la présidente de l’UFLM, Mme Gologo Aminata Diarra.

Au vu des enjeux politiques, économiques, financiers, sanitaires et environnementaux de la gestion des déchets plastiques, l’UFLM a initié un projet de récupération et de recyclage des déchets afin d’apporter sa modeste contribution à la lutte contre la dégradation des sols et d’autres formes de pollution liées à l’accumulation de la matière plastique dans l’environnement. Ce projet contribue à l’assainissement durable du quartier Hippodrome voire de la Commune à travers la récupération des déchets plastiques et le pavage des rues. La présidente de l’UFLM a rappelé l’implication volontaire de la société Sacko Holding dans l’information et la sensibilisation sur la procuration du plastique pour mieux accompagner la mairie et ses partenaires dans l’organisation de la pré-collecte et de la collecte dans la Commune.

Mme Gologo Aminata Diarra a aussi témoigné de sa reconnaissance au bailleur de fonds, à savoir l’ambassade de la France au Mali, qui a soutenu le projet à hauteur de 70%. Elle a également souhaité une mise à échelle du projet dans les autres communes de Bamako et les grandes villes du pays.
Le représentant de l’ambassade de France s’est dit heureux de participer au lancement du projet innovant et ambitieux porté par l’UFLM. Ce projet, a-t-il confié, sera soutenu par l’ambassade de France dans le cadre d’un programme PISCCA qui permet le financement de 19 associations pour un montant total de 350 millions de Fcfa. Ces projets concernent la lutte contre le changement climatique et la protection de l’environnement dans toutes les régions du Mali.

Pour sa part, la représentante du ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable a indiqué que la gestion des déchets est une activité quotidienne qui requiert l’implication de tout le monde à tous les niveaux. «Pour répondre aux défis de l’heure, nous devons accepter tous de réduire à la source, la production des déchets», a-t-elle expliqué. Mme Aichata Cissé en a appelé à un changement de comportement et félicité l’UFLM pour son initiative tout comme l’ambassade de France pour son accompagnement dans la mise en œuvre du projet.

Aminata HAÏDARA

Source : L’ESSOR

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.