Armée : Des officiers généraux raillés des effectifs

Une grossière erreur, voire une lourde bourde, émanant du ministre de la Défense et des anciens combattants, aurait récemment provoqué un tollé au sein de la hiérarchie militaire.

 

general division mahamane toure chef etat major armees donne ordre  tirer rebelles

De quoi s’agit-il ? Ce département devrait soumettre au président de la République un décret portant mise à la retraite, à compter de décembre, d’un certain nombre d’officiers généraux. Mais les noms des intéressés se sont retrouvés, non pas dans un projet de décret, mais dans un arrêté destiné à des sous-officiers et soldats, appelés à faire valoir leurs droits à la retraite.

 

Pour ceux-ci, la règle veut qu’ils soient raillés des effectifs et c’est tout indiqué dans l’arrêté. Or les officiers généraux, même s’ils partent à la retraite, ne sont jamais raillés des rangs.

 

La bourde est parvenue jusqu’au président de la République. Celui-ci aurait donc signé le ‘’décret-arrêté’’ sans s’en rendre compte. Mais les officiers généraux concernés n’ont pas apprécié. Ils se sont fait entendre. Ce qui aurait obligé le ministre à reconnaitre l’erreur et à revenir sur la décision.

 

La Rédaction

OURCE: L’Aube

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.