APEJ : la tête du Dg mise à pris par l’Ajdv

«Le Directeur général de l’Agence pour l’emploi des jeunes (Apej), Amadou Cissé, est incompétent, corrompu et resquilleur». Tels sont les propos du président de  l’Association des jeunes diplômés volontaires de l’Apej (Ajdv), Alassane Dembélé dit Alasco. Du coup, son Association exige sa démission. C’est du moins ce qui ressort d’un point de presse qu’elle a organisé le mardi, 19 août 2014, à la Direction générale de l’Apej, sous la houlette de son président Alassane Dembélé dit Alasco, non moins président du parti Ancd-Mali (Alliance des nationalistes convaincus pour le développement du Mali).

APEJ-EMPLOI-MALI«De mémoire d’hommes, cette structure a été créée sur initiative du président de la République de l’époque, Amadou Toumani Touré, pour aider les jeunes maliens, financer leurs projets, afin d’atténuer le fléau du chômage dans le pays. Sur cette idée directrice, notre Association avait donc élaboré un projet phare qui consistait à construire deux Boulangeries à Bamako, notamment à Missabougou (Rive droite) et à Sangarébougou Marseille (Rive gauche). De ce fait, les autorités compétentes avaient donné leur feu vert pour la réalisation de ce projet en nous donnant deux sites. Mais, avec la mauvaise volonté du Directeur général, Issa Tiéman Diarra, à l’époque, les deux sites qui ont été attribués à l’Association en vue de la réalisation de son projet, ont été détournés, en les occupant», explique d’entrée de jeu Alassane Dembélé, président de l’Association des jeunes diplômés volontaires de l’Apej (Ajdv).

Avant de révéler : «Mais, avec l’appui du président ATT, le Dg Diarra nous a proposés une Boulangerie ancienne qui appartenait à une dame, une certaine Mariko, et le Dg nous a demandés de faire une expertise de cette ancienne Boulangerie. Et cela a été fait avec un coût de 17 millions FCfa. L’Apej aussi est partie faire sa propre expertise avec un montant de 22 millions FCfa. Depuis lors, les choses stagnent et l’Ajdv veut qu’elle soit remise dans son droit, et elle a demandé le départ du Dg Issa Tiéman Diarra».

À l’en croire après le départ du Dg Diarra, l’ancienne ministre Sina Damba a été nommée Directrice de l’Apej. «En son temps, elle nous a expliqués qu’il y a deux options pour que cette ancienne Boulangerie puise nous être attribuée. Soit, il faut que nous soyons un Groupement d’Intérêt général (GIE), soit nous l’attribuer au nom d’un individu. Donc, vu nos maigres moyens, nous avons choisi la deuxième option, et ça a été attribué à l’Ajdv en mon nom en tant que président de l’Association. Et maintenant, l’actuel Directeur général Amadou Cissé veut détourner cette Boulangerie, en me disant qu’aucune Boulangerie n’a été offerte à notre Association», déclare Alassane Dembélé, visiblement en courroux.

Selon lui, ce Dg Amadou Cissé est corrompu à travers le financement des projets jeunes de l’Apej. Donc, l’Ajdv propose comme solution d’affecter ou de changer les personnels de l’Apej à hauteur de 80%, car ceux qui sont actuellement là, sont presque tous corrompus. En outre, elle exige la démission immédiate du Dg Cissé, car, soutient Alassane Dembélé, depuis son arrivée à la tête de l’Apej, rien n’a été concrètement fait. «Il n’a semé que l’injustice, le favoritisme, la discrimination dans le traitement des dossiers pour le financement des projets des jeunes», a-t-il martelé.

Il est à préciser que les membres de l’Ajdv sont du lot de la deuxième promotion 2008-2009 de l’Apej.

Seydou Karamoko KONÉ

SOURCE: Le Flambeau  du   21 août 2014.
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.