ANGMV : 305 875 ha de terres restaurées en 2021

L’Agence nationale de la Grande Muraille verte (ANGMV) table sur plus 700 millions de F CFA pour renforcer ses acquis de 2021, selon les résolutions de la 3e session de son conseil d’administration de jeudi dernier.

Sous la présidence du ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable, Modibo Koné, la 3e session du conseil d’administration de l’Agence nationale de la Grande Muraille verte (ANGMV) s’est penché sur l’Etat de mise en œuvre des recommandations de la dernière session, le rapport d’activités de 2021 et le programme d’activités 2022 assorti de son budget.

Les administrateurs de l’ANGMV ont, d’abord, examiné le budget 2021 « exécuté à près de 100 % », selon le directeur général de l’agence Toumany DialloIl précisera que les principales activités ont été réalisées sur les ressources de l’Etatdit-il, « demeurent insuffisantes pour les ambitions de l’agence ».

Pour le directeur général « la concrétisation des annonces faites par des partenaires techniques et financiers au One Planet Summit, le 11 janvier 2021, pourra donner un coup d’accélérateur à la mobilisation des ressources ».

L’année écoulée a été marquée également par la réalisation de plusieurs activités, selon le ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable, Modibo Koné.

Il s’agit entre autres de la mise en place du cadre politique de l’Alliance nationale de la Grande Muraille verte par décret du Premier ministre, la restauration et récupération de 305 875 ha de terres dégradées, de la production de 994 825 plants.

L’Agence nationale a pu réaliser courant 2021, aux dires du ministre, 147 forages équipés dont 75 en panneaux solaires et 72 en pompes à motricité humaine (PMH) et la distribution de 6 830 kits solaires individuels au niveau des ménages. M. le ministre a salué l’engagement et l’appui constant de tous aux côtés du Mali.

Consolider les acquis

Pour l’exercice 2022, l’ANGMV compte consolider les acquis obtenus en 2021 en mobilisant plus de ressources humaines et financières et de partenariat autour de la Grande Muraille verte. Elle projette aussi l’actualisation de la stratégie décennale de mise en œuvre de l’initiative au Mali.

Pour atteindre ces objectifs, elle table sur un budget de 703 millions F CFA contre 300 millions pour l’exercice précédent.

Cette hausse est une nouveauté, a évoqué le directeur général de Toumany Diallo. « Depuis sa création, l’Agence fonctionne exclusivement sur le budget de l’Etat. Chaque année, il alloue 300 millions F CFA à l’ANGMV. Compte tenu des difficultés de la crise multidimensionnelle que notre pays traverse, nous avons innové cette année en prenant en compte la part budgétaire des activités pertinentes que nous allons mener avec nos partenaires. Ce qui explique la hausse de 300 à 700 millions », explique-t-il.

L’Initiative de la Grande Muraille Verte est la réponse concertée et unifiée des onze Etats saharo-sahéliens au Sud du Sahara à savoir : le Burkina Faso, le Djibouti, l’Erythrée, l’Ethiopie, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Nigeria, le Sénégal, le Soudan et le Tchad.

Le tracé de la zone Muraille verte Mali s’étend sur une longueur de 2066 Km et une largeur de 215 Km. L’initiative couvre huit régions, 204 communes, soit plus de 2622 villages au Mali. Selon le directeur de l’Agence, les populations vivant sur cette bande sont estimées à quatre millions d’habitants.

Kadiatou Mouyi Doumbia

Source: Mali Tribune

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.