AFFAIRE REPERE BASSEYDOU SYLLA : Le bâtiment rasé et les objets emportés

L’affaire qui oppose le richissime malien et un jeune opérateurs d’espace culturel Le Repère n’a pas terminé avec son lot de surprise. Après la démolition totale des lieux, les agents de Bramali ont eu tout le mal de rentrer en contact avec leur frigo vide.

 

Il leur a été signalé selon une source de s’orienter vers le 3 è arrondissement, car ce serait ce commissariat qui aurait fait les saisies des objets. Si cette thèse s’avère vraie, l’on se demande alors si c’est à un huissier qui doit faire les saisies ou si c’est à la police de le faire. En tout cas, des objets appartenant à l’espace Repère ont été vus dans une camionnette, probablement vers des endroits de vente de boisson et vers chez quelques particuliers. Toute chose qui suscite une fois de plus des interrogations du malien lambda qui demande à savoir sur la base de quelle décision de justice, cette démolition a été faite.

Pour ceux qui ne suivent pas cette affaire, rappelons qu’elle oppose le richissime Baseydou Sylla au désormais ex promoteur de l’espace culturel Le Repère. En effet, l’histoire remonte en 2013, l’année à laquelle le nommé Abdoulaye Koné a pris le local de feu Kokè Dembélé, en location bail commercial. En début 2020, il a été informé de la vente du local pour la somme de 700 millions de fcfa. N’étant pas en mesure de le payer, il a proposé 300 millions ce qui fut refusé et il a demandé de s’entretenir pour trouver un compromis si une tierce personne venait à acheter. Après plusieurs approches par voie de courrier mais il semble ne jamais été entendu.

En mars 2020 Bah Seydou Sylla opérateur économique en commune I est devenu le nouveau propriétaire des lieux. Il aurait même appelé le locataire de Repère pour le lui dire et demandé ses clés. Une situation difficile puisque ce dernier, nous apprend, avait déjà un contrat de bail. M Koné, a donc dit à M Sylla que son notaire qui a fait la vente devrait lui contacter avant tout. A en croire notre source, M Sylla aurait répondu que cela ne serait nullement pas son souci. C’est ainsi que M Koné, un jeune qui selon notre source porte le Mali dans son cœur aurait pris son courage en main et est allé voir Basseydou afin qu’il trouve un terrain d’entente. La proposition était de lui donner du temps afin qu’il trouve non seulement une équation dans un délai requis à ses quarantaines d’employés, mais aussi trouver une solution à ses dettes qu’il avait contractées pour la construction de l’établissement qui était en cours.

En réponse, Basseydou lui aurait donné seulement trois mois. N’est-ce pas difficile pour une entreprise qui a investi pendant un long moment de quitter les lieux en espace de trois mois ? Comme si cela ne suffisait pas, apprend-on encore qu’un huissier de Sylla a remis une sommation de payer les 3 mois de Corona virus dans 24h sinon M Koné sera expulsé pour non-paiement de loyer. Le montant de l’argent qui s’élevait à 2millions quatre cent a été remis à l’huissier mais Basseydou aurait refusé de prendre les sous, car dit-il, il n’aime pas l’argent de l’alcool.  Mais aux dernières nouvelles, ces sous n’ont jamais été retournés à M Koné.  Tout porte à croire que cette affaire est loin de connaitre sa fin. Allons-nous assister à des batailles judiciaires ? On ne saurait le dire, une certitude, dans cette affaire, il y’ aurait beaucoup de non-dits.

Source : 223 Infos

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.