Affaire Ras Bath – Ministère Public : Bandiougou Doumbia bientôt interpellé

Suite à l’interpellation, dans la nuit de lundi à mardi 16 Août, de l’animateur vedette de la radio Maliba FM, Mohamed Bathily alias Ras Bath, des échauffourées ont éclaté hier entre des manifestants et le service de maintien d’ordre. Pour le moment, il est difficile d’établir un bilan crédible, en raison de certaines informations erronées qui circulent sur les réseaux sociaux.

youssouf mohamed bathily rasbat sofa

En attendant, ce qu’il faut savoir, selon nos investigations, c’est que Ras Bath a été arrêté et mis en garde à vue au Camp 1 de la Gendarmerie de Bamako, suite à une plainte du Procureur du Tribunal de la Commune 4, Mahamadou Coulibaly.

Trois avocats ont été constitués pour défendre le chouchou des jeunes Bamakois. Il s’agit de Maîtres Abdrahamane Touré, Malick Ibrahim Maiga et Zana Koné. Ce dernier a même vu sa voiture saccagée par les manifestants.

Selon l’un des avocats, que nous avons pu joindre par téléphone, le dossier est au stade de l’enquête préliminaire au niveau du Camp 1 de la Gendarmerie de Bamako et Ras Bath n’a pas encore été présenté devant le juge. En clair, il n’était pas au Tribunal de la Commune 4 hier, au moment où les échauffourées ont eu lieu, contrairement aux informations qui ont fait se mobiliser les manifestants.

Il semble que ce soit à travers les réseaux sociaux que ceux-ci ce se soient donné rendez-vous devant le Tribunal, prétextant que Ras Bath serait ce jour-là devant un magistrat instructeur. C’est ainsi que les trois avocats cités plus haut s’y sont rendus pour déposer leurs lettres de constitution et par la même occasion essayer de mieux comprendre l’affaire.

«La situation actuelle est malheureuse. Cela n’honore pas notre pays. Personne ne doit entraver le cours de la justice. Celle-ci doit travailler dans le calme et dans le plus grand sérieux. Il faut sensibiliser les uns et les autres à laisser la justice faire son travail.

C’est une affaire dans laquelle on évoque les mœurs, suite à la polémique qu’il y a eu entre Ras Bath et Bandiougou Doumbia. Il ne serait donc pas étonnant que ce dernier soit interpellé d’un moment à un autre, parce que notre client seul ne peut être interpellé sans son contradicteur», nous a expliqué l’un des avocats du Rasta animateur.

A titre de rappel, ce dernier anime une émission très écoutée par les auditeurs de la capitale. Au cours d’une de ces «Cartes sur table», il a rapporté des choses peu agréables sur le grand prêcheur Bandiougou Doumbia Nouroudine. En réalité, c’était une réplique à ce dernier, qui l’avait traité de tous les noms d’oiseaux. C’était vraiment l’arroseur arrosé.

Rappelant également que «Cartes sur table» est une émission qui émet des critiques  violentes à l’endroit des dirigeants politiques et administratifs, des responsables de la société civile et des opérateurs économiques soupçonnés d’avoir mal agi au niveau de leurs différentes responsabilités. Ce qui explique la notoriété du Rasta animateur chez les jeunes Bamakois.

C’est pourquoi, une forte sympathie s’est manifestée à son endroit lors de son interpellation. S’y sont ajoutés les mécontents des déguerpissements, les chômeurs, et tous les insatisfaits de la gestion actuelle du pays, qui sont sortis appuyer les supporters du Rasta Mohamed Bathily.

Peut-être qu’avec l’éventuelle interpellation de Bandiougou Doumbia, qui s’est lui-même montré très grossier, dans un passé récent, dans ses diatribes contre les anciens Présidents ATT et Dioncounda Traoré, dans le cadre de l’adoption du Code des Personnes et de la Famille, ses supporters manifesteront eux aussi.

En tout cas, la situation se corse pour l’Etat, et on aimerait bien savoir comment il pourra juguler cette affaire?

Chahana Takiou et Mohamed Naman Keita

Source: 22 Septembre

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *