Affaire Michel Tomi : Et la plainte contre « Le Monde » ?

A la publication des informations sur le parrain des parrains, Tomi Michel, la présidence de la République avait indiqué que des poursuites seraient engagées contre le journal français Le Monde auteur de l’article. Et des avocats maliens, Me Konaté et des étrangers auraient été saisis pour qu’ils engagent des poursuites.

 journal monde michel tomi, corruption ibk

Plus d’un mois après, aucune poursuite n’aurait été faite. IBK renonce t-il finalement à assigner Le Monde en justice ? Certains l’affirment. Pour eux, le chef de l’Etat n’aurait nullement intérêt à un bras de fer avec le célèbre titre français.

IBK

Le show du Maroc

En séjour au Maroc, IBK s’est livré, devant la communauté malienne, à un show mémorable. Le discours tenu n’est pas à garder dans les mémoires. En effet, ce discours était un mélange de propos à l’emporte pièces, d’injures et d’intimidations à l’adresse de certains Maliens. Le chef d’Etat n’a pas oublié de raconter sa vie, à nos compatriotes du Maroc. Comme si au pays, il n’y a pas de priorités. Cerise sur le gâteau : c’est un président qui se déplaçait sans cesse, micro en main dans la salle. Cela a duré pendant tout le discours. Et personne dans son entourage n’est en mesure de lui dire qu’un président de la République se doit de mesurer ses propos et ses gestes… Sacré IBK !

Gestion des affaires de l’état :

Quand maman intervient pour le fiston       

On est à la veille de la présidentielle de juillet 2013. Alors que les tractations et autres jeux d’alliances se déroulent entre différentes candidats, la maman d’un candidat joue son va tout pour son fils (jeune politicien). Chose normale !

Elle conduit le fiston au domicile d’un autre candidat, son « tonton ». Là, la dame sans détour, explique l’objet de leur présence : présenter les excuses de la famille de fiston et d’elle-même, à leur hôte qui, dans un passé récent, avait été malmené (politiquement) par le jeune politicien.

Pour convaincre Tonton de leur bonne foi, la maman pointe du doigt l’ancien chef de l’Etat ATT qui aurait-elle dit, manipulait le fiston et le poussait à des actes irréfléchis dont ceux contre le Tonton. Après avoir écouté ce discours (oh combien pathétique) de la dame, le Tonton qui ne pouvait espérer un pareil ralliement….. accepta les excuses.

Aussi, les deux candidats ont décidé de s’allier. Ce qui fut fait après le premier tour. Ceci explique bien de choses et de choix du moment ? Voici comment marche la République.

Assemblée nationale

L’opposition renoue avec les débats

Les Maliens, disons certains d’entre eux, ont beaucoup apprécié le comportement des députés de l’opposition, lors du débat sur la DPG de Moussa Mara. Ceux-ci n’ont ni approuvé la DPG, mais ils ont tenu à soulever les questions qui fâchent, mais le plus souvent qui intéressent l’opinion nationale. C’est ce débat d’idées et cette confrontation entre élus que réclament les Maliens. Mais qui a manqué ces dernières années où tous (y compris le RPM) étaient autour d’ATT.

Le bouillonnant député, Mahamadou Hawa Gassama, a joué ce rôle de porte-voix des populations, même s’il l’a souvent confondu avec la comédie. Le Premier ministre a été bousculé dans ses derniers retranchements avec des arguments responsables et convaincants soulevés par les opposants. Donc, dans sa globalité l’opposition n’a pas démérité. Et un observateur de dire que « si cela continue, on peut espérer une renaissance de la démocratie dans notre pays.

 

source:L’aube

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *