Affaire de la directrice des domaines : Le service paralysé

Après le syndicat avec le soutien de l’ensemble des travailleurs et les conciliateurs nommés par le ministre du travail, c’est le tour des usagers de s’insurger contre la paralysie du service depuis plusieurs mois.  Pour eux, c’est  la volonté du ministre de faire main basse sur les émoluments qui est à la base de cette situation.

direction generale impots gao réhabilitation

Ne remplissant ni les critères de fonctionnaire de classe exceptionnelle,  encore moins l’expérience requise pour diriger une direction nationale, Mme Sy Hawa Diallo a été curieusement bombardée à la tête de la direction nationale des domaines et du cadastre par le Ministre Tieman Hubert Coulibaly. Intégrée à la fonction publique en 2010, elle n’a pas le parcours administratif nécessaire pour être directrice nationale. Dans la précipitation, le visa de nomination de Madame est truffé d’erreurs qui, selon les juristes, remettent en cause sa légalité. Malgré la plainte du syndicat devant la Cour Suprême, rien ne bouge.

Comme si elle était en mission pour financer un parti politique, a-t-on appris, la nouvelle directrice nationale a directement jeté son dévolu sur les émoluments et autres frais de carburants attribués aux agents par l’Etat. Sans round d’observation, les bons de carburants ont été confisqués. Selon certaines indiscrétions, les membres du cabinet seraient aussi servis en carburant comme rançon de leur soutien. En plus du carburant, Madame a décidé de faire des émoluments son affaire personnelle. La clé de répartition fixée de commun accord entre son prédécesseur et les travailleurs a été balayée d’un revers de la main pour permettre à sa majesté de servir qui de droit. Pour couvrir toutes leurs dérives, le cabinet du ministre et la directrice nationale refusent l’audit du PAGAM sollicité par le syndicat. Pourtant on veut faire croire que tous les travailleurs du domaine sont des voleurs. Selon les observateurs,  le refus de l’audit des fonds alloués par le PAGAM vise à couvrir les malversations de Mme Sy Hawa Diallo, notamment dans l’achat de deux véhicules pour plus de 70 millions de FCFA. Comme si cela ne suffisait pas, c’est le chauffeur personnel de Madame qui émarge désormais sur le budget de la direction nationale des domaines en violation des textes. Pour l’un des doyens du service, cette situation relève du jamais vue depuis la création des domaines. Comment peut on écarté les stagiaires qui concourent directement à l’atteinte des objectifs et intégré son chauffeur personnel ? Telle est la question que l’ensemble des travailleurs des domaines se posent ? En attendant que le Ministre Thieman Coulibaly qui est à la base du blocage du service ne réponde à cette question, le syndicat est à pied d’œuvre pour sauver le service des mains d’opportunistes. Lors des travaux de la commission de conciliation mise en place par le ministre du travail, certaines voix ce sont élevées pour déplorer la nomination de Mme Sy Hawa Diallo à la tête des domaines. Pour eux, elle ne rempli aucune condition pour prétendre à ce poste. Comme on pouvait si attendre, les négociations ont échoué, les agents des domaines ont observé une grève de 72 heures après celle des 48 heures  du mois passé.

Furieux et agacés par cette situation, les usagers du service des domaines n’ont pas manqué d’afficher leur mécontentement. Selon l’un d’entre eux, les contradictions du ministre dans ses différents arrêtés par rapport à l’attribution des titres fonciers indiquent son incompétence à gérer le service des domaines. Pour lui, depuis la nomination Mme Sy Hawa Diallo, rien ne marche au service des domaines. Tous les dossiers sont bloqués à son niveau. Au delà du Ministre, les usagers accusent IBK de laxisme dans la gestion du pays. Ils se demandent qu’en est-il du slogan : « l’homme qu’il faut à la place qu’il faut » ?

A suivre…

 

Lamine Diallo

 

 

 

DIRECTION NATIONALE DES DOMAINES ET DU CADASTRE

Une marche et une grève illimitée en perspectives

 

Après les grèves de 48 heures et de 72 heures, la section syndicale des domaines et du cadastre s’apprête à passer à la vitesse supérieure. Pour éviter la mort programmée de leur service elle s’apprête à sortir la grosse artillerie. Après l’échec des négociations   du soutien aveugle et motivé qu’elle bénéficie de la part du cabinet, le syndicat peaufine déjà une série d’activités pour faire comprendre aux autorités détermination. Dés cette semaine, une demande de marche pacifique dont l’itinéraire est à l’étude sera déposée sur la table des autorités compétentes. Au delà de cette marche, un préavis de grève illimitée serait en préparation. Selon des sources concordantes, il n’est pas à exclure que la section syndicale des domaines bénéficie  de  la solidarité des sections syndicales des impôts et de la douane.

Du côté de l’UNTM, certaines voix commencent déjà à déplorer son manque de soutien aux différentes sections syndicales. En signant un accord avec le gouvernement le mois dernier, Yacouba Katilé a-t-il, déjà,  sacrifié le combat des autres sections syndicales? En attendant de répondre à cette question, certains syndicalistes chevronnés estiment que l’UNTM devrait faire plus pour crédibiliser le combat des sections syndicales. Même si pour la section syndicale des domaines, la centrale syndicale a toujours été présente, il n’en demeure pas moins que ses actions sont jusque là sans effet pour bon nombre de travailleurs. Comptant sur leurs propres forces, les travailleurs du domaine n’entendent pas fléchir.

Pour eux, il y va de la survie de leur service.

 

BS

SOURCE: La Nouvelle Tribune  du   20 nov 2014.
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.