AFFAIRE BMS-SA/SICG : Quand la BMS veut faire de la diversion

Depuis que les choses commencent à bouger en faveur de la Sicg dans l’affaire qui l’oppose à la Banque malienne de la solidarité, c’est la peur au ventre du coté de Bamako. Tous les plans machiavéliques sont concoctés pour salir la réputation de cette société qui a montré ses preuves partout où elle est passée.

 

Mieux, elle a même participé au développement du pays dont le président ATT a reconnu avec brio les mérites de la SICG. Au lieu de reconnaitre et de faire un standing innovation pour les responsables de la société, l’on continue à dénigrer de la plus mauvaise des manières. Ils ont dans leur plan mis certains médias en contribution comme ce fut le cas courant la semaine de la publication d’un article dans un journal de la place. Cet article paru dans le journal, selon un expert de la place n’a pour but que de détourner l’attention du nouveau ministre des Finances du Mali, M Abdoulaye Daffé, de la vérité sur la Condamnation de Bms par la Ccja et pour dissimuler le faux Avis de crédit de 1,707 milliards qui fait l’objet d’une enquête de la Bceao. Ce n’est pas la crédibilité de la Ccja qui est donc mise en cause, mais plutôt celle du Mali qui permet les vols impunis à l’infini.

223 Infos

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *