6ème Prime de Mini Star : Mamadou Kaloga éliminé, Hawa Sissoko et Aboubacar nominés

Dédiée à la réconciliation nationale, avec comme marraine la ministre de la Culture N’Diaye Ramatoulaye Diallo, la saison 6 de Mini Star continue avec ses primes au Palais de la culture Amadou Hampaté Bah. Plus précisément, dans la salle Bazoumana Sissoko.

 ministar logo mali

Pour être conforme au thème de cette année, les enfants ont entamé le  6ème prime time avec des mots sur la réconciliation : vérité, justice, amour, fraternité, solidarité, humilité, liberté et unité, tolérance. Une chorégraphie suivra ensuite sur les airs d’une chanson dogon d’Amadou et Mariam. Après, il y a eu une variété musicale qui a fait danser tous les enfants.

Côté compétition, c’est le M6, Hawa Sissoko, le premier nominé de la semaine, qui s’est produit sur le morceau «Niagayagan» de  la charmante et ravissante Nafi Diabaté dite Marimar. Les deux animatrices de la soirée étaient Soutoukoro Sissoko et Astan Kida, qui se remet d’une grippe, ce qui l’avait empêchée d’être au 5ème prime. Après avoir salué les partenaires et le sponsor officiel Orange Mali, Multicanal numérique, ils ont laissé la place au 2ème nominé Mamadou Kaloga (M11), qui a interprété une chanson du jeune Mohamed Diaby ; une chanson sur l’immigration, les difficultés auxquelles les Maliens sont confrontées en France. Et de façon générale les difficultés de l’immigration.

Le M8, Fatoumata Traoré, éliminée de la compétition, a interprété le morceau «Papa Chéri» de M’Baou Tounkara. La petite Traoré bien qu’étant éliminée a surchauffé la salle. «Nous pas bouger» de Salif Keïta est le morceau choisi par Oumar Traoré, un autre éliminé de la compétition et mal voyant comme Fatoumata Traoré. Il s’est donné à fond pour faire plaisir à la salle. L’inévitable Tonton Idriss, avec son sifflet magique, a animé Orange show permettant au public de gagner des cadeaux en répondant à des questions sur Orange Mali. Ce show est une vitrine sur les téléphones, les offres disponibles à Orange, afin qu’au-delà du concours, le public puisse connaître les produits d’Orange Mali.

La petite Aïcha Mariko a préféré le morceau «Dankoroba» d’Astou Niamé. Elle n’a rien d’une éliminée, Mariam Sangaré, qui a rendu hommage en sa manière à Chéché Dramé dans le morceau «Mourouni». La M9  est une bête de scène. Malheureusement, elle est out de la compétition. La M9, Maïmouna Soumbounou, a interprété le  morceau «Mousso» de Sira Kouyaté : l’artiste même était présente. Adam Diarra, M10, a imité Safi Diabaté.

Wassa Coulibaly a chanté un morceau de Néné Soumano. Wassa était en dessous d’elle-même lors de ce prime time. Heureusement qu’elle n’a pas  été nominée. Le M12, Adam Damba,  à quant elle, a imité Astou Kouyaté.  «Joliden» de Sékouba Babino a été  interprété par le M7, Aboubacar Doumbia. Et les jolidenw de la salle ne sont privées de danser avec le jeune Doumbia. Donko M’Boup nous a ramenés à nos cours d’histoire en imitant Tiken Jah Fakoly. Adulé par le public, le jeune doit faire attention à ses choix d’autant que cette imitation n’a pas très bien marché pour lui.

Pour la boucle, c’est Tonton qui a fait un dernier show pour remercier les partenaires et sponsors de l’émission. Une émission qui a pour marraine Mme la ministre de la Culture, N’Diaye Ramatoulaye Diallo. L’émission, dédiée à la réconciliation nationale, est produite par Tom production et diffusée par Africable Télévision.

Selon le président du jury, Kardigue Laïco Traoré, le résultat du prime 6 est le suivant : Awa Sissoko a eu 189 SMS pour une moyenne de 6,38 ; en note du jury, elle a eu 12,40 soit une moyenne de 5,2. Ce qui lui donne un total de 11,40/20. Mamadou Kaloga a eu 48 SMS pour une moyenne de 1,62 ; en note du jury, il a eu 17,30 pour une moyenne de 7 ; au total, il s’est contenté de 8,62/20. Ce qui veut dire que c’est Mamadou Kaloga qui est éliminé de la compétition mais reste dans l’émission. Les deux nominés du 7ème prime time sont M6, Awa Sissoko, avec 12,40, et M7, Aboubacar Doumbia. Ce sera ce samedi 30 août 2014 au Palais de la culture Amadou Hampâté Bah de Bamako.

B. SIDIBE

SourceLe Reporter

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.