6ème conférence des femmes parlementaires musulmanes : Le rôle de la femme musulmane dans le développement au centre des échanges !

La capitale malienne va abriter du 27 au 28 janvier, la 12ème session de la conférence de l’UPCI, deuxième organisation intergouvernementale mondiale après les Nations Unies avec 57 Etats membres dans quatre continents. En marge de cette session qui débute aujourd’hui, se tiennent d’autres rencontres notamment la 6ème conférence des femmes parlementaires musulmanes. Cette conférence a eu lieu le mercredi 25 janvier dernier au Centre International de Conférences de Bamako (CICB) en présence de plusieurs femmes parlementaires maliennes et leurs homologues venues des pays membres de l’Organisation de la Conférence Islamique (OCI).La cérémonie d’ouverture a vu la présence de Pr Mahmud Erol Kilic, secrétaire général de l’OCI (UCPI) qui a avait à ses cotés Modibo Sidibé, secrétaire général de l’Assemblée Nationale du Mali.

femme musulamane mali UNAFEM conference

Prenant la parole à la cérémonie d’ouverture,  l’honorable Dioncounda Sacko dira que la tenue de cette conférence à Bamako marque la reconnaissance et la solidarité de l’UPCI envers le Mali pour ses efforts de paix et de réconciliation. Selon elle, la tenue de cette 12ème conférence de l’UPCI marque aussi le dynamisme de la diplomatie malienne.

La parlementaire Dioncounda Sacko n’a pas manqué d’évoquer le  rôle et la place de la femme dans la cité.

A sa suite, les participantes venues des différents pays membres de l’OCI se sont, tour à tour, prononcées sur les problèmes auxquelles elles sont confrontées chez elles, notamment les questions de genre, de faible représentation des femmes dans les instances de décisions, la non scolarisation des filles, le manque de sécurité pour les femmes dans les zones de conflits, les questions liées au terrorisme notamment Boko Haram et surtout de viols et d’agressions physiques faites contre les femmes.

Elles ont, par ailleurs, condamné avec vigueur l’attentat  contre le camp du MOC à Gao qui a fait 77 morts et 115 blessés selon le dernier bilan.

A leur suite, le secrétaire général de l’OCI (UCPI) Pr Mahmud Erol KILIC a souligné les nombreuses réalisations de la femme musulmane et son rôle dans la redynamisation des valeurs des religions et des motifs de croyances afin de contribuer à l’essor et au développement des sociétés musulmanes. Aussi, il a cité les défis auxquels font face les femmes musulmanes dans le contexte d’une évolution des relations du monde et des courants, et leurs impacts sur les conditions de la femme et des familles musulmanes.

Il a appelé à une  révolution sociale et culturelle menée par les femmes à travers des initiatives pilotes et la coopération étroite pour atteindre le bien-être des peuples et résister aux tentatives d’oblitérer l’identité à travers la lutte contre tous les types d’utilisation commerciale des femmes comme outil de publicité. C’est pourquoi, il a demandé aux femmes de redoubler d’effort et  de consolider leurs forces  mais aussi de joindre leurs volontés d’action visant à promouvoir et à révolutionner le statut  de la femme musulmane et  aspirer à un avenir meilleur.
Le secrétaire général de l’UPCI a remercié le président de l’Assemblée nationale du Mali pour avoir accueilli la conférence. Mais aussi, pour la bonne organisation de cette rencontre.

Souleymane Birama Minta

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *