4ème session du Comité de Pilotage du PROCEJ : Plus de 14 milliards de FCFA en 2017 pour atteindre les objectifs

Le Comité de pilotage du Projet de développement des compétences et emplois des jeunes (PROCEJ), a tenu sa 4ème session ordinaire jeudi dernier dans les locaux du ministère de l’Emploi et de la Formation Professionnelle. A l’issue de cette session, les membres statutaires ont examiné et adopté le budget 2017, qui s’élève à plus de 14 milliards FCFA.

Cette 4ème session a été l’occasion pour les participants d’examiner les précédentes, afin d’adopter le budget prévisionnel pour 2017, estimé à 14 631 325 369 de FCFA.

Mahamane baby ministre emploi formation professionnelle reunion procej conference

Zoumana Satao, Secrétaire Général du ministère de l’Emploi et de la Formation Professionnelle, a rappelé que le Projet de développement des compétences et emplois des jeunes (PROCEJ) est le fruit d’une étroite collaboration entre le Gouvernement du Mali et l’Association Internationale pour le Développement.

Il ajoutera qu’il vise à contribuer essentiellement à l’atteinte des objectifs que le Gouvernement du Mali s’est assigné en matière de formation et de promotion d’emplois pour les  jeunes.

Le projet s’inscrit dans le cadre des actions mises en œuvre par le Gouvernement de notre pays pour matérialiser l’engagement du Président de la République, Ibrahim Boubacar Keita, de solutionner le problème du chômage des jeunes a-t-il précisé.

Aux dires du Coordinateur du PROCEJ, Drissa Ballo, contrairement au volet entreprenariat pour les jeunes diplômés, des avancées importantes ont été enregistrées pour ceux qui sont non scolarisés.

«Le budget estimatif pour l’année prochaine va permettre de nombreuses réalisations courant 2017, dont les travaux de construction et de réaménagement des infrastructures de l’ensemble des IFP et CFP publics concernés, et d’élaborer des programmes et contenus de formation pour les adapter aux besoins du marché du travail.

Il prévoit également la formation de 1 250 maitres d’apprentissage et de plus de 4 000 jeunes faiblement scolarisés». Selon M. Satao, en ce qui concerne l’entreprenariat pour les jeunes diplômés, l’objectif étaiet de toucher 500 jeunes et de conduire à la création et à la consolidation d’environ 75 petites entreprises, dans trois principaux secteurs prioritaires du projet, pour 160 nouveaux emplois.

«S’agissant de l’appui aux structures privées, 80 dossiers sont en cours d’analyse après avoir lancé un appel à candidatures».

Dotigui Niaré

Source: 22 Septembre

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *