21e mois de la solidarité : L’ANPE cible l’emploi féminin

Dans le cadre de la 21e édition du Mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion, l’Agence nationale de pour l’emploi (ANPE) a remis des kits pour la formation en saponification des femmes veuves de l’armée et des personnes en situation de handicap. La cérémonie était présidée par le ministre de l’Emploi, de la Formation professionnelle, de la Jeunesse et de la Construction citoyenne, Mahamane Baby.

Agence nationale pour l’emploi mali anpePour contribuer aux activités du Mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion, l’Agence nationale de pour l’emploi a ciblé l’emploi féminin à travers l’appui aux activités génératrices de revenus des femmes de l’Association des veuves de l’armée à Kalabancoro et l’appui aux activités génératrices de revenus en situation de handicap.

Ce projet de la direction de la formation professionnelle et de l’emploi dénommé “Solidarité-emploi-entreprenariat” va consolider des emplois et magnifier l’élan de solidarité de l’ANPE à l’endroit des bénéficiaires.

“Ce geste de l’ANPE marque la fin d’une série noire et annonce le début d’une nouvelle vie où les bénéficiaires ne seront plus perçus comme des éternels assistés”, a souligné le porte-parole des bénéficiaires, Tiéfolo Diarra. Et de préciser que les dons sont composés de chèques conséquents pour le financement des projets, de motos tricycles pour handicapés, de machine de couture simple et de broderie et de kits pour la formation en saponification des femmes veuves de l’armée.

Le ministre de l’Emploi, de la Formation professionnelle, de la Jeunesse et de la Construction citoyenne, Mahamane Baby, a expliqué que cette 21e édition du Mois de la solidarité est l’expression de la volonté des autorités, de faire jouer la solidarité à l’échelle nationale, une des valeurs qui fondent le principe du vivre ensemble.

“Héritage de nos sociétés traditionnelles, ce trésor qu’est la solidarité est un facteur de cohésion, d’équilibre entre les personnes les plus démunies et les plus nanties. C’est pourquoi le département de l’Emploi, à travers l’ANPE, manifeste son élan à l’endroit 50 personnes vulnérables. Les personnes handicapées constituent des talents sûrs. Elles n’ont besoin que d’un petit appui pour augmenter leur employabilité en vue de promouvoir leur insertion socioprofessionnelle”, a-t-il affirmé.

Pour tout à fait terminer, il a ajouté que la dimension particulière de l’appui réside dans le fait qu’il s’agit d’une prise en charge totale consistant à accorder une subvention de la formation et de kits d’insertion sans contrepartie.

Bréhima  Sogoba

source : L’Indicateur du Renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *