1er Mai Fête du travail : L’UNTM invite le gouvernement à honorer ses engagements

Au seuil  du 1er mai, consacrée fête du travail par l’organisation des nations unies,  la centrale syndicale, l’union Nationale des travailleurs du Mali dirigée par son vaillant secrétaire général, Yacouba Katilé, a rencontré la presse pour faire la situation sur l’accord conclu le 28 octobre 2014 avec le gouvernement et les points d’exécution des dits accords qui restent bloqués. 

syndicat travailleurs untm cstm bourse travail

Le secrétaire général, Yacouba Katilé a indiqué, l’accord conclu entre l’UNTM, le Patronat le Gouvernement tel qu’il découle du procès-verbal de conciliation sur les 13 points de revendications se dégage comme suit : Sur la Mise en œuvre effective du protocole d’accord du 28 octobre 2014 avec le Gouvernement et le Conseil National du Patronat s’engagent à mettre en œuvre le procès-verbal de conciliation conformément à un chronogramme déjà établi. Il fait savoir, l’Etat doit plus de 11 milliards de FCFA aux compressés, il a également souligné « le gouvernement versant dans le dilatoire, n’est pas parvenu à démontrer le contraire des déclarations de ces travailleurs compressés qui affirmaient de façon catégorique n’avoir conclu aucune transaction sur le paiement de leurs droits », pour preuve, les documents qui a été mis à la disposition du Gouvernement confirment la véracité des faits sur le problème des travailleurs compressés de Comatex, de Huicoma, ITEMA, Smecma et Azalai Hôtel de Tombouctou. Le secrétaire général a fait entendre, le gouvernement use de la patience des travailleurs qui souffrent dans leurs chairs et amés. Sur le bilan des privations et des contrats miniers, le secrétaire général a regretté de constater que le gouvernement abuse de leur compréhension, car rien sur ces deux revendications n’est fait, le tableau est sombre.

Malgré la non diminution du taux de l’impôt sur les traitements et salaires (ITS), le secrétaire général s’est félicité dure relèvement significatif du taux de la valeur du point d’indice à 400 FCFA malgré), allocation familiale, loi sur les loyers, le domaine de l’IER, augmentation de prime de mission, ratifications des conventions internationales du travail, l’usine des produits pharmaceutiques. Entre autres, le secrétaire général a déploré l’entrave de la liberté syndicale des travailleurs, la non prise en charge des accidents de travail, l’excédante des plus de 12 heures de temps de travail dans les mines. Il s’est félicité de la tenue du 11 eme congrès de l’organisation de l’unité africaine au Mali, invite le gouvernement à honorer ses engagements et la tenue des états généraux.

Hachane sidi

Par Le Figaro du Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *