15e session ordinaire du ca de l’ANADEB : La redynamisation de la structure en 2021

A la faveur de la 15ème session ordinaire du Conseil d’administration de l’Agence nationale de développement des biocarburants (Anadeb), le tout nouveau directeur de la structure, Abdoulaye Kaya prône la redynamisation  du service en 2021. C’était ce lundi 29 mars 2021 à l’ex- Cres de Badalabougou.

 

Les responsables de l’Agence nationale de développement des biocarburants (Anadeb) sont dans la dynamique d’améliorer le cadre de travail du personnel et la reprise des actions structurantes sur le terrain pour redonner à l’Agence ses lettres de noblesse. C’est ce qu’on retient du discours du directeur général Abdoulaye Kaya, fraîchement installé à la tête de la structure en décembre dernier.

Cette initiative sera la suite logique des résultats enregistrés par l’Anadeb en collaboration avec ses partenaires stratégiques.  Si des résultats notables ont été engrangés, le premier responsable se soucie de leur consolidation et la poursuite des objectifs. Monsieur Kaya s’est montré convaincu qu’ils parviendront à relever le défi de la dépendance du Mali vis-à-vis des hydrocarbures classiques.

Les énergies vertes, la solution du changement climatique

Si l’on en croit le directeur général de l’Anadeb, les bouleversements que le monde connait aujourd’hui suite aux effets néfastes du changement climatique ne trouveront de solution que par la promotion et la valorisation des Energies vertes au rang desquelles se trouvent les biocarburants. Cet état de fait est à envisager car les énergies fossiles polluantes ne pourront pas permettre au monde de fonctionner, aux dires du directeur général. Pour permettre à l’Anadeb de réaliser ses objectifs et  missions, le directeur Kaya sollicite l’appui technique et financier des plus hautes autorités du Mali.

De son côté, le président du Conseil d’administration, Abdoulaye Diané fera savoir que la synergie d’actions  déterminera la réussite de la promotion des bioénergies au Mali et fera d’elles une filière stratégique pour le Mali dans le cadre du développement d’une économie circulaire, de l’amélioration du bien-être social, la protection de l’environnement et  la biodiversité.

Bazoumana KANE

Source : L’Alerte

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.