Djibril Dansoko, secrétaire général du SYLTAE : « Les deux premières journées de grève ont été une réussite totale »

Le Syndicat libre des Travailleurs des Affaires étrangères (SYLTAE) observe depuis le mardi 22 juin 2021, une grève de 96 heures.

Après sa grève de 72 heures tenue du 24 au 26 mai 2021, le Syndicat libre des Travailleurs des Affaires étrangères (SYLTAE) observe de nouveau une grève de 96 heures, qui risquerait de paralyser le département central et les missions diplomatiques et consulaires du Mali. Débutée le mardi 22 juin dernier, la nouvelle grève prend fin ce jeudi 25 juin 2021. La nouvelle a été annoncée dans un communiqué en date du 20 juin 2021 signé par le général dudit syndicat, Djibril Dansoko.

Cette grève, à en croire les syndicalistes, est le résultat du manque de volonté politique de l’Etat de réserver un traitement digne et équitable aux travailleurs. Aussi, affirment-ils avoir toujours inscrit leurs actions syndicales dans le cadre du dialogue, de la concertation. « Une stratégie qui ne porte, malheureusement pas de fruit, dans la mesure où six mois après la conclusion du procès-verbal de conciliation aucun texte n’a été adopté en guise de bonne foi de la partie gouvernementale », lit-on dans le document, avant de déplorer le mépris qui leur serait infligé en brandissant comme argument la situation socio-politique.

Cette grève, disent-ils, fait suite à l’échec des négociations le lundi 14 et du vendredi 18 juin 2021 sur le préavis de grève entre une délégation du syndicat et les ministres des Affaires étrangères et de la Coopération et celui du Travail, de la Fonction publique et du Dialogue social.

Joint par nos soins, le secrétaire général du syndicat libre des Travailleurs des Affaires étrangères, Djibril Dansoko, déclare que les deux premières journées de grève ont été une réussite totale.

Pour rappel, le Syndicat libre des Travailleurs des Affaires étrangères demande la relecture de la loi du 22 juillet 2005, relative aux indices spéciaux accordés au personnel diplomatique, administratif et technique dans les missions diplomatiques et postes consulaires ; le décret du 08 février 1996, fixant les avantages accordés au personnel administratif et technique dans les missions diplomatiques et postes consulaires du Mali ; du décret du 17 octobre 2005, fixant la valeur du point d’indice de traitement des personnels occupant certains emplois dans les missions diplomatiques et postes consulaires du Mali ainsi que leurs primes et indemnités et la mise en œuvre du mouvement diplomatique, conformément au procès-verbal de conciliation du 10 décembre 2021.

Alpha Sidiki Sangaré

Source: lechallenger

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.