SYPROSSMA : Un nouveau syndicat de la santé

Le monde de la santé du Mali vient d’enregistrer la naissance d’un nouveau syndicat. Il s’agit de celui des professionnels en sciences de la santé (Syprossma) regroupant essentiellement des techniciens de la santé.

Le Syprossma, porté sur les fonds baptismaux courant semaine dernière, est dirigé par Soumana Daou, pédagogue à la direction nationale de la santé. Il est le premier secrétaire général de ce syndicat qui a mis en place un bureau de près de 30 membres aux termes d’une assemblée générale.

Selon les statuts et règlement intérieur, le syndicat est à but non lucratif, non confessionnel, anti-clanique et apolitique. Le Syprossma regroupe tous les professionnels en sciences de la santé notamment « les techniciens de santé, les techniciens supérieurs, les diplômés en licence en sciences de la santé, d’assistant médical, master en sciences de la santé, les ingénieurs sanitaires et les doctorants du système LMD en sciences de la santé ».

Toujours selon les textes de sa création, le Syprossma a pour mission principale la défense des intérêts matériels et moraux des membres dans l’exercice de leurs fonctions par tous les moyens légaux, de faire la promotion de leurs statuts professionnels.

Aussi, le Syndicat des professionnels en sciences de la santé travaillera à développer, actualiser et défendre les formations initiales et continues, à évaluer les pratiques professionnelles de ses membres.

Enfin, il représentera les militants devant toutes les instances nationales et internationales et veillera à la bonne marche du service public hospitalier, en s’assurant de la promotion de la qualité des soins qui y sont donnés.

L’adhésion est volontaire, libre et individuelle pour tous les professionnels en sciences de la santé titulaires de l’un des diplômes susmentionnés conformément à l’article 3, autorisant l’exercice de la profession en République du Mali. Les leaders se disent aussi ouverts aux ressortissants de l’espace Cédéao ayant obtenu l’autorisation légale d’exercice de la profession.

Il faut noter que ce jeune syndicat est indépendant, autonome et fonctionne sur la base du paiement des cotisations. Pour ce faire, il prévoit des sanctions contre les membres qui refuseront de s’acquitter de leur cotisation après une lettre de rappel. Lire la suite sur aumali…

 

  1. D.

Source: l’indicateur du renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.