Soins essentiels dans la communauté : Les acteurs partagent leur expérience

Dans le souci de promouvoir la mise en œuvre des bonnes pratiques, le ministère de la santé avec l’appui technique et financier de la fondation Aga Khan à travers le projet SECpro a organisé le mercredi une session de partage d’expérience avec l’ensemble des acteurs intervenant dans la mise en œuvre des soins essentiels dans la communauté (SEC).

Cette session permettra d’informer les acteurs en vue d’identifier les bonnes pratiques ayant fait leurs preuves dans les zones d’intervention du SEC. La cérémonie d’ouverture des travaux présidée par Mohamed Berthé conseiller technique au ministère de la santé a enregistré la présence de Jean Jacques Meuner directeur régional de la fondation AKDN  ainsi que la coordinatrice du projet SEC.

Cette session est un cadre idéal d’échange et de partage d’expériences et de résultats  de recherche  concernant la mise en œuvre des soins essentiels dans la communauté. Ainsi, les participants  auront la possibilité  de mieux appréhender les enjeux qui entourent  la stratégie du SEC. Pour le Directeur régional Afrique de l’ouest AKF, depuis 2016 la fondation AKDN  met en œuvre le projet SECpro qui contribue au renforcement  de la stratégie  des soins essentiels  dans la communauté.

Occasion pour lui de remercier  les partenaires techniques ainsi que les structures étatiques pour leur présence à cette session. Prenant la parole le représentant du ministre de la santé a annoncé que la tenue de cette session de partage d’expériences entre les différents intervenants  dans la mise en œuvre du SEC revêt un caractère spécial  pour son département.

 

A  ses dires, l’évaluation  de la première phase  des SEC a révélé de nombreux défis liés entre autres au paiement  du salaire des agents de santé communautaire. Enfin, il a salué tous les partenaires du SEC pour leurs interventions qui ont permis aux ASC d’offrir un soin de qualité aux couches les plus vulnérables dans les zones les plus reculées du Mali.

A.T.Dansoko

 

La rédaction 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *