Santé reproductive et planning familial : Lancement d’une vaste campagne de communication

Le lancement de la campagne de communication « An Ba Kono » du projet de l’USAID Keneya Jemu Kan, a regroupé dimanche dernier dans la salle des spectacles Lamissa Bengaly de Sikasso, plusieurs responsables locaux et régionaux ainsi que des centaines de jeunes.

Sanogo Aminata Malle ministre justice droit homme paul Folmsbee ambassadeur diplomate americain usaid programme justice mjp

Organisée par Kenya Jemu Kan (KJK) en partenariat avec le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique, cette campagne d’information destinée à la jeunesse malienne vise à promouvoir la santé reproductive et le planning familial afin de leur garantir un avenir serein.
L’approche proposée pendant cette campagne embrasse le partenariat à plusieurs niveaux. Du couple qui décide ensemble d’adopter les meilleurs pratiques pour la santé, aux vendeurs et distributeurs des produits de marketing social en passant par les acteurs de santé communautaire comme les groupements de femmes qui se joignent aux prestataires de santé et aux communautés pour répondre aux besoins de santé des familles.
Le projet est appelé à intervenir dans plusieurs domaines : la planification familiale et la santé reproductive, la santé infantile et maternelle, la lutte contre le paludisme, la prévention et le traitement du Vih-Sida, la promotion de l’hygiène de l’eau, la nutrition et la lutte contre le virus Ebola.
« An Ba Kono » est une campagne de communication destinée à promouvoir la santé de la reproduction des jeunes du Mali à travers le port du préservatif.
D’où le slogan « utiliser le Condom Protector Plus, pour lutter contre les IST, le Vih-Sida et les grossesses non désirées.
Dans son intervention, l’adjointe au maire de Sikasso, Mme Ramata Bagayoko a remercié les initiateurs de cette campagne de communication, avant de souligner toute son importance qui porte sur les comportements à observer pour améliorer durablement la santé reproductive des jeunes par l’utilisation du «  Condom Protector Plus » et l’adoption des comportements sains.
Pour la directrice régionale de la Promotion de la femme, de l’Enfant et de la Famille, Mme Kéita Fatoumata Samaké, l’importance de la planification familiale qui est un service destiné à aider les familles pour l’amélioration de la santé des enfants n’est plus à démontrer. « Elle permet aux populations d’atteindre le nombre d’enfants souhaités, de traiter l’infécondité et contribue de façon notoire à la réduction de la mortalité maternelle et infantile », a-t-elle ajouté. Et d’inviter la jeunesse de Sikasso à s’impliquer d’avantage dans cette lutte à travers l’information et la sensibilisation de toute la population sur l’importance de la planification et l’utilisation du nouveau « Protector Plus ».
Pour le représentant de la direction régionale de la santé le Dr Bénoit Traoré, cette campagne a été lancée au moment opportun, car l’Etat vient de dédier un mois à la planification familiale. Il a invité les jeunes à relayer l’information à tous les niveaux pour la réussite de cette campagne. Le coordinateur régional du projet KJK a remercié les jeunes de Sikasso pour la grande mobilisation, avant de préciser que leur santé est une préoccupation de l’USAID. La responsable de la communication du projet, Mme Traoré Zénabou Denk, a donné de larges information sur la campagne et surtout sur le Condom Protector Plus qui a été lancé au Mali en 2001 par PSI /Mali avec un financement de l’USAID. Elle a remercié les autorités de Sikasso et toute la population pour la grande mobilisation autour du produit. La cérémonie a été animée par plusieurs jeunes rappeurs et des humoristes.

Fousseiny DIABATé
AMAP-Sikasso

 

Source: essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *