Santé : La Croix rouge malienne, la FICR et l’USAID, ensemble pour la prévention des maladies infectieuses

Koulikoro 20 septembre (AMAP) Une centaine de volontaires de la Croix rouge participe, à Koulikoro, du 17 au 20 septembre, à un atelier de renforcement de leurs capacités sur le contrôle des épidémies et des pandémies par les communautés, au Centre de santé de référence (CSRéF), a constaté l’AMAP.

Sous la présidence du représentant du médecin-chef, Youssouf Baba Gariko, les représentants de la Fédération internationale de la croix rouge (FICR) et de l’Agence américaine pour le développement international (USAID) et du coordinateur national du Projet de préparation des communautés aux épidémies et pandémies (CP3), cet atelier est financé par l’USAID et organisé par la Croix rouge malienne, en collaboration avec la FICR.

«La Croix rouge malienne collabore avec huit autres sociétés nationales pour mettre en œuvre des programmes divers au sein des communautés afin de s’inscrire dans les Objectifs du développement durable (ODD). A cet effet, elle implémente, avec la FICR, depuis 2008, le CP3 sur financement de l’USAID, dans le cadre du Programme de sécurité mondiale, en anglais Global Health Security Agenda (GHSA) », a expliqué le coordinateur de CP3, le Dr Boubacar Niaré. « L’objectif de ce projet est de préparer les communautés pour un changement de comportement dans les Régions de Koulikoro et Kayes, dans le cercle de Kéniéba, dans une phase pilote, a-t-il ajouté, avant de remercier les services techniques de l’Etat pour leur accompagnement.

La représentante de la FICR, Angéline Brutus, s’est réjouie de la tenue de cette formation qui est un de leurs objectifs majeurs, celui  de préparer les communautés à la prévention des épidémies et pandémies. « Ce qui permettra de minimiser la menace des maladies infectieuses et de jouer un rôle important dans la détection précoce et l’intervention rapide face à cette menace » a-t-elle ajouté.

Le représentant du médecin-chef, Youssouf baba Gariko, et le président du Comité régional de la Croix rouge ont, tous, vivement remercié la Société nationale et ses partenaires, singulièrement, l’USAID qui ont choisi Koulikoro pour cette phase pilote du projet CP3 et ont tous espéré être à la hauteur des attentes.

Le président du Comité régional de la Croix rouge de Koulikoro, Mamadou Guiguiba, a invité les volontaires à mériter la confiance des communautés et des responsables de la Croix rouge et ceux du CP3 qui les ont choisis.

La formation portera sur les modules de la FICR et ses outils, supports de communication adaptés au contexte de la surveillance épidémiologique communautaire. Il s’agit, entre autres, du contrôle des épidémies par les volontaires (ECV) et les premiers secours santé à base communautaire (PSSBC).

Au termes des quatre jours de formation, les volontaires devront améliorer leurs compétences sur le contrôle des épidémies, améliorer leurs compétences sur les premiers secours et santé à base communautaire, accroître leurs capacités en matière d’engagement communautaire et de changement de comportement.

Au lendemain de l’épidémie de la maladie à virus Ebola, qui a affecté la sous région ouest africaine, le Mali s’est engagé dans le programme de sécurité sanitaire mondial, afin de prévenir détecter et répondre aux épidémies de toute nature. Une initiative soutenue par le gouvernement américain, sous l’impulsion de son Agence internationale de développement, l’USAID.

C’est un vaste programme axé sur trois domaines d’actions : Prévention Détection et Réponse avec 11 composantes majeures interdépendantes prenant en compte les directives du Règlement sanitaire international (RSI) 2005.

En plus de la maladie à virus Ebola, le Mali a connu d’autres épidémies, notamment la méningite la fièvre jaune, la fièvre de la vallée du Rift chez les animaux et, plus récemment, la rougeole, a-t-on rappelé.

AM/MD (AMAP)

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *