Quelques témoignages des personnes guéris de la COVID-19 au Mali !

Depuis décembre 2019, le monde est confronté à une crise sanitaire sans précédent. Tous les jours ce virus qui fait la un des journées est appelé COVID-19. Au Mali, nombreux sont ceux qui ne croient pas ou banalisent cette maladie. Nous avons donc jugé nécessaire de recueillir quelques témoignages pour vous.

Au Mali, le nombre de cas de Covid-19 a augmenté significativement, passant d’une cinquantaine par jour à 150. Des chiffres qui seraient en deçà de la réalité. Dans les hôpitaux, les patients Covid concentrent toute l’attention des médecins, souvent au détriment d’autres pathologies.
Toutefois la COVID-19 affecte les individus de différentes manières. La plupart des personnes infectées développent une forme légère à modérée de la maladie et guérissent sans hospitalisation. On peut retenir quelques symptômes tels : la fièvre, la toux sèche, la fatigue, les courbatures, les maux de gorge, la diarrhée conjonctivite, les maux de tête, la perte de l’odorat ou du goût, l’éruption cutanée ou décoloration des doigts ou des orteils etc…
Parmi les malades qui développent des symptômes, la plupart (environ 80 %) guérissent sans qu’il soit nécessaire de les hospitaliser. Environ 15 % des patients tombent gravement malades et nécessitent une oxygénothérapie, et 5 % des infections sont critiques et exigent des soins intensifs..
Les complications entraînant la mort sont notamment l’insuffisance respiratoire, le syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA), la septicémie et le choc septique, la thromboembolie et/ou une défaillance multiviscérale, provoquant des lésions au cœur, au foie ou aux reins.
Dans de rares cas, les enfants peuvent développer un syndrome inflammatoire grave quelques semaines après l’infection.
Nous avons recueilli les témoignages de quelques personnes qui sont passées par là et ont guéris de cette maladie.
Âgé d’une trentaine d’années, M. SISSOKO, Directeur Adjoint d’une entreprise de la place a été testé positif au COVID-19 le 8 Décembre 2020 à l’hôpital Mérieux. Après 15 jours d’isolement, il a pu se rétablir et nous raconte son calvaire pendant son isolement. ” Quand j’ai été testé positif, on m’a dit de rester à la maison pendant 15 jours et de prendre des médicaments. Cependant j’ai connu la pire souffrance et j’ai cru à un moment donné que j’allais y passer. Mes anciennes maladies ce sont également manifestées. Heureusement que j’ai été vite diagnostiqué sinon il serait trop tard pour moi. Ce que je peux dire c’est que mes médicaments ont été prises en charge par l’État et avec du repos j’ai pu me mettre sur pieds. Les Médecins n’ont du que j’aurai des séquelles pendant 6 mois, restons tous prudent et respectons les mesures barrières car la maladie est belle est mieux là et c’est très dangereux.” dixit-il.
Notre deuxième témoin est une femme de 43 ans qui est revenue de la France et avait été testée positive en mi-novembre 2020. Hospitalisée pour des soins, elle avoue avoir de la chance de pouvoir être sur pieds et de profiter de sa famille. Je cite” Il n’y avait plus de place dans la salle où j’étais et chaque jours des gens rendaient leur dernier souffle et on les remplaçait par d’autres dans des etats critiques. Parfois je me disais que j’allais y passer car cela était traumatisant de voir que chaque jours des personnes meurent juste à côtés de soi. Et pire encore on laissait certains malades rentrer à la maison alors qu’ils n’étaient pas guéris juste pour avoir de la place pour d’autres patients. La COVID-19 est une réalité, j’ai été victime et Dieu merci j’y ai survécu mais beaucoup n’ont pas eu cette chance. Je demande à tout le monde de se conformer aux règles afin qu’on puissent se protéger et protéger nos proches.”
Ces deux témoignages prouvent que la maladie à coronavirus est à la une réalité et une malade très dangereuses..
Il vaut mieux garder ces recommandations, la prévention n’est jamais de trop. En voici quelques unes : S’asseoir au soleil pendant 15-20 minutes, Reposez-vous et dormez pendant au moins 7-8 heures, Boire 1 litre et demi d’eau par jour, Toute la nourriture doit être chaude (et non froide), consommer des aliments plus alcalins, au-dessus du niveau d’acidité du virus comme des Bananes, des citrons verts, des Citrons jaunes, des Avocats, de l’ Ail, de la Mangue, de la Mandarine, des Ananas et des oranges.
Toutefois Il est à signaler qu’il n’existe aucun médicament spécifique contre la COVID-19, le seul moyen d’y échapper est de respecter les mesures barrières.

AFANOU KADIA DOUMBIA, stagiaire 

Source: Malijet

 

 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.