Protection sociale : Le défi de la couverture sociale de l’ensemble de la population

Il s’agit de promouvoir « un ensemble de droits et de transferts sociaux de base, de services essentiels en matière d’emploi, de santé, d’eau et d’assainissement, de nutrition, d’éducation et de soutien aux familles, destinés à protéger, à responsabiliser et à aider les plus défavorisés à sortir de la pauvreté, notamment par le travail

hamadoun-konate-ministre-solidarite-discours

Les rideaux vont tomber ce jeudi sur la 3ème édition de la conférence nationale sur  la Protection sociale au Mali. Pendant trois jours, les acteurs nationaux et les partenaires ont eu à plancher sur une pluralité de thèmes riches et féconds dans plusieurs domaines pour aider l’Etat à avoir une vision juste de la protection sociale.

hamadoun-konate-ministre-solidarite

S’inscrit dans le cadre des activités de la 23èmeéditiondu Mois de la solidarité et de la Lutte contre l’exclusion la conférence sur la protection sociale a enregistré la participation des acteurs internationaux, nationaux, régionaux, publics et privés intervenant dans le cadre de la protection sociale et de l’économie solidaire. Pour concrétiser cette volonté d’articulation avec le Mois de la solidarité et de la Lutte contre l’exclusion, elle a porté sur le thème : « Un Socle de protection sociale pour tous les Maliens ».

L’ouverture des travaux a eu lieu le mardi 24 octobre 2017 à l’Hoel Laïco de l’Amitié sous la présence du ministre de la Solidarité et de l’Action Humanitaire, Hammadou Konaté. C’était en présence de la directrice des opérations de la Banque Mondiale au Mali, cheffe de file des Partenaires techniques et financiers (PTF) de la protection sociale, le parrain de la 23ème édition  du Mois de la solidarité et de la Lutte contre l’-exclusion, les chefs des départements ministériels concernés, entre autres.

Troisième du genre, l’objectif général de cette conférence était d’échanger avec l’ensemble des acteurs nationaux et internationaux des enjeux liés à la protection sociale en vue d’une meilleure couverture sociale de toute la population malienne. Il s’agit de promouvoir « un ensemble de droits et de transferts sociaux de base, de services essentiels en matière d’emploi, de santé, d’eau et d’assainissement, de nutrition, d’éducation et de soutien aux familles, destinés à protéger, à responsabiliser et à aider les plus défavorisés à sortir de la pauvreté, notamment par le travail. Un challenge important pour notre pays.

Dans son intervention, le ministre de la Solidarité et de l’Action humanitaire a rappelé que malgré les avancées incontestables des dispositifs actuels de protection sociale, le défi de couverture de l’ensemble de la population demeure une forte préoccupation. « Cela nous interpelle tous, en conséquence nos assises doivent l’examiner avec beaucoup plus d’attention », a relevé le ministre Konaté. Au préalable, le ministre Konaté avait saisis l’occasion pour exprimer sa gratitude à tous les partenaires traditionnels : UNICEF,  BANQUE MONDIALE, PAM, FAO, OXFAM, OIM, CASH WORKING GROUP pour leur accompagnement constant tant financier que technique. Aussi, il a salué l’exemplarité de cette coopération fructueuse permettant d’offrir aux populations les conditions d’une meilleure intégration sociale pour un développement harmonieux et durable.

A noter que trois jours durant, les participants ont eu à plancher sur une pluralité  de thèmes en partageant leurs expériences dans les domaines comme l’opérationnalisation de la Couverture Maladie Universelle (CMU); les enjeux de la couverture du monde agricole et du secteur informel ; les conditions d’une mise en œuvre concrète du Registre Social Unifié en 2018 ; et les enjeux de la pérennisation du financement de la protection sociale.

Daniel KOURIBA

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *