Propagation d’agents infectieux : Vers la mise en place d’une plateforme « Une seule Santé »

On a assisté ces dernières années au Mali à l’émergence et à la propagation d’agents infectieux avec un risque accru de pandémies telles que Ebola, la fièvre de Lassa, la fièvre de la vallée du Rift… 75% de ces maladies humaines trouvent leur origine dans le monde animal, en particulier dans la faune sauvage.

maladie virus ebola fievre epidemie deces patient malade medecin

Pour remédier à cette situation,  la coordination nationale du Global Health Security Agenda (GHSA) et Préparation et Réponse (P&R) vient d’organiser, à l’hôtel Salam, en collaboration avec ses partenaires, un atelier d’orientation et de concertation pour mise en place d’une plateforme intitulée : « Une Seule Santé » au Mali.

La cérémonie d’ouverture était présidée par le représentant du ministre de la santé et de l’hygiène publique, Dr Bakary Diarra en présence de l’ambassadeur des Etats unis, du représentant résidant de l’USAID et des représentants des départements ministériels.

Il s’agissait de sensibiliser les décideurs pour  la mise en œuvre du GHSA au Mali sur l’approche « Une Seule Santé » pour des interventions multisectorielles réussies face aux menaces sanitaires.

L’intérêt de l’approche « Une Seule Santé » pour le Mali et sa valeur ajoutée dans la surveillance, la prévention et le contrôle des menaces sanitaire, l’établissement d’ une feuille de route pour l’institutionnalisation et l’opérationnalisation de la plateforme ont été au centre des débats.

L’approche « Une seule Santé » appelle à la mobilisation et la collaboration multisectorielle entre les acteurs de la santé humaine, animal et environnementale pour mieux prévenir, détecter et répondre le plus rapidement possible aux menaces sanitaires. Cette approche est connue par l’OMS et elle est au cœur du Programme de Sécurité Sanitaire Mondiale (GHSA).

Le rôle des services vétérinaires dans l’atteinte des objectifs de ce programme est capital,  60% des agents pathogènes humains et 75% des maladies émergentes sont zoonotiques.

Notre pays fait partie des 17 pays prioritaires d’Asie et d’Amériques à bénéficier de ce programme du Gouvernement américain pour renforcer le système de santé pour  limiter la propagation des maladies infectieuses et mettre les populations à l’abri de toute agression biologique.

Adama DAO

Source: Nouvelle Expression

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *