Ouelessebougou : L’épidémie de méningite sous contrôle

C’est au cours d’une conférence de presse que cette information a été donnée par le directeur national de la santé, Dr. Mama Koumaré, assisté par son staff, le représentant de l’OMS au Mali et le Pr. Samba Sow. 

togo Marie Madeleine ministre sante hygiene publique visite rencontre centre cscom csref sanitaire hopital medecin epidemie meningite

Une conférence de presse de la DNS, lundi après-midi, se situait dans un cadre habituel de communication du ministère de la Santé et de l’Hygiène publique. Elle est intervenue dans un contexte particulier avec l’apparition d’une épidémie de méningite à méningocoque C dans deux villages du district sanitaire de Ouéléssébougou dans la région de Koulikoro.

Pour Dr. Koumaré, notre pays se situe dans une ceinture méningitique propice aux épidémies de méningite, ce qui fait que le Mali n’est pas toujours à l’abri sachant bien que la méningite est infectieuse et contagieuse. Et de déclarer qu’à Ouéléssébougou, il y a 20 cas présumés dont 9 confirmés et 6 décès.

Depuis lors, selon le DNS, c’est une riposte rigoureuse qui a été menée marquée par la vaccination de plus de 23 000 personnes de plus de 13 villages, le déploiement d’une équipe médicale d’intervention rapide sur le terrain, le renforcement de la surveillance épidémiologique, l’investigation des cas, entre autres.

Il a invité les populations à plus de vigilance, au recours précoce aux services de santé dès l’apparition des premiers signes. Le Pr. Samba Sow, lui, a remercié les plus hautes autorités pour leur engagement pour la santé des populations. Il a assuré que toutes les dispositions sont prises pour neutraliser l’épidémie.

Depuis la vague de vaccinations contre la méningite dans les années 2009, 2010, 2011, le Mali n’avait pas enregistré de cas.

Zoumana Coulibaly*

Source: L’Indicateur du Renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *