Lutte contre la covid 19 : le gouvernement adopte de nouvelles mesures

Le ministère de la Santé et du Développement social a organisé une conférence de presse dans ses locaux, le jeudi 25 novembre 2021. Il s’agissait d’expliquer les nouvelles dispositions contre le coronavirus.

 

Les principaux Conférenciers étaient le Pr Samba O. Sow, Directeur général de l’Institut de la Santé publique et Dr Baptiste Jean Pierre, Représentant de l’Organisation mondiale de Santé. La cérémonie d’ouverture était placée sous l’égide de Souleymane Traoré, Représentant le Ministre de la Santé et du Développement social.
Le gouvernement de la transition a adopté des mesures pour lutter contre la pandémie à coronavirus et surtout, prévenir les nouveaux variants de ladite pandémie. Parmi ces mesures, figure en bonne place la vaccination.
Le taux des personnes vaccinées est très faible au Mali : seulement 02% de la population.
Baptiste Jean pierre, Représentant du PNUD, a insisté sur la nécessité pour les populations de se faire vacciner.
Pour lui, se faire vacciner évite les formes graves de la covid19 et protège les personnes de comorbidité ainsi que les personnes âgées. Les personnes avec comorbidité sont celles atteintes de diabète, d’hypertension et de maladies cardiovasculaires et sont très exposées à la pandémie.
«Vous les jeunes, en refusant de vous faire vacciner, vous amenez directement vers le cimetière les personnes âgées et les personnes avec comorbidité autour de vous» prévient le représentant du PNUD. Les personnes âgées et les personnes avec comorbidité ont du mal à passer le cap de la covid19.
En plus de la vaccination, d’autres mesures sont annoncées comme la Pass-sanitaire et la carte vaccinale. «Nous allons faire en sorte que le test PCR Covid voyageur soit notre carte vaccinale» indique le directeur général de l’Institut de la Santé publique.
La pass-sanitaire et la carte vaccinale seront tous deux digitalisées, dit le Pr Samba Sow, pour permettre aux voyageurs de voyager tranquillement.
Il demande à la population de respecter les mesures- barrières et à éviter les regroupements non essentiels. La Pass-sanitaire permet aussi l’entrée dans les services qui l’exigent. Toutes ces mesures ne permettent pas d’être protégé à 100%, mais elles permettent de réduire les risques et de minimiser les dégâts causés par cette maladie.

Falaye Sissoko 

Source : Canard Déchainé

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.